Comparaison entre l'utilisation de semelles sur mesures, de semelles factices et la prise en charge habituelle du médecin généraliste chez des patient∙e∙s souffrant de douleurs au talon : résultats de l'étude STAP - essai randomisé contrôlé

Une analyse de Ian Griffiths info

POINTS CLÉS

  1. La douleur plantaire au talon (DPT) est le problème de surutilisation le plus courant affectant le pied, et les avantages du traitement par l'utilisation d'orthèses plantaires sont source de nombreux débats.
Tous les points clés disponibles seulement pour les membres

CONTEXTE ET OBJECTIFS

La douleur au talon plantaire (DPT), communément appelée fasciite plantaire par beaucoup, est une plainte incroyablement courante dans les populations générale (1) et athlétique (2). Il est communément accepté qu'il s'agit du problème de surutilisation le plus courant affectant le pied (3). L'utilisation d'orthèses plantaires dans la prise en charge de cette affection suscite de nombreux débats, les deux revues systématiques les plus récentes (4,5) tirant des conclusions opposées à partir de presque exactement les mêmes données !

L'objectif de cet ERC en double aveugle (avec un design dit pragmatique, et cela dans un cadre de soins primaires) était de comparer les orthèses plantaires sur mesure aux «soins habituels» dirigés par un médecin généraliste dans une cohorte de patient∙e∙s souffrant de DPT. Les auteur∙rice∙s ont émis l'hypothèse que les orthèses plantaires sur mesure seraient supérieures après 12 semaines en ce qui concerne le critère d'évaluation principal (différences de douleur au repos et pendant l'activité sur une échelle d'évaluation numérique en 11 points).

La douleur plantaire au talon est le problème de surutilisation le plus courant affectant le pied.
bulb
Sur la base des résultats de cette étude, les clinicien∙ne∙s se doivent d'émettre des réserves quant à la prescription d'orthèses plantaires sur mesure pour la douleur plantaire au talon.

MÉTHODE

Un total de 185 participant·e·s ont été recruté·e·s (tranche d'âge : 18-65 ans) qui ont tou·te∙s signalé une douleur médiale à l'arrière du pied pendant au moins 2 semaines. Les principaux critères d'exclusion étaient : une durée des symptômes de

pour déverrouiller l'accès à cette analyse et 482 autres
En collaboration avec l'Agence EBP
Agence EBP Logo