Développement et validation du score Ankle-GO pour distinguer et prédire les critères de jugement de reprise du sport après une entorse latérale de la cheville

Une analyse de Dr Teddy Willsey info

POINTS CLÉS

  1. L’entorse latérale de la cheville est la lésion ostéo-articulaire la plus fréquente dans le sport.
Tous les points clés disponibles seulement pour les membres

CONTEXTE ET OBJECTIFS

L’entorse latérale de la cheville (LAS) est la lésion ostéo-articulaire la plus fréquente dans le sport (1). Les taux de récidive peuvent atteindre 70 % chez les athlètes de sports à haut risque, près de 40 % d’entre eux développant une instabilité chronique de la cheville (ICC) dans l’année qui suit la première blessure (2, 3). Environ 90 % des athlètes reprennent le sport dans la semaine qui suit leur blessure, et 44 % dans les 24 heures, démontrant une culture de reprise rapide du sport après la blessure (4, 5).

Dans cet article, les auteurs ont cherché à créer un score clinique composite appelé « Ankle-GO » afin de fournir aux cliniciens une batterie de tests et de mesures basée sur des critères pour évaluer la reprise du sport (RTS). Ils se sont appuyés sur un récent consensus d’experts appelé PAASS framework for LAS evaluation (cadre PAASS d’évaluation de la LAS) pour regrouper les tests et les mesures (6). Le terme PAASS désigne l’intensité de la douleur, les déficiences de la cheville, la perception de l’athlète, le contrôle sensorimoteur et les performances fonctionnelles dans le sport. Cette étude visait à évaluer la capacité de l’Ankle-GO à prédire la RTS et à différencier les personnes souffrant de LAS ou d’ICC des personnes en bonne santé.

Environ 90 % des athlètes reprennent le sport dans la semaine qui suit leur blessure, et 44 % dans les 24 heures, démontrant une culture de reprise rapide du sport après la blessure.
bulb
Pour les entorses de la cheville plus graves, l’Ankle-GO peut être un outil très utile car il peut être administré en 30 minutes environ et ne nécessite pas d’équipement coûteux.

MÉTHODE

  • Cette étude prospective incluait 64 patients ayant subi une blessure à la cheville limitant l’activité physique au cours du mois précédent et qui pratiquaient un sport au moins une fois par semaine, ainsi qu’un groupe témoin de 30 sujets.
pour déverrouiller l'accès à cette analyse et 687 autres
En collaboration avec l'Agence EBP
Agence EBP Logo