Les mesures cliniques de la posture du pied et de la dorsiflexion de cheville ne diffèrent pas chez les adultes avec et sans douleur plantaire au talon

Une analyse de Ian Griffiths info

POINTS CLÉS

  1. Cette étude a montré que les mesures de la posture du pied et de la dorsiflexion de la cheville ne diffèrent pas chez les adultes avec ou sans douleur plantaire au talon.
Tous les points clés disponibles seulement pour les membres

CONTEXTE ET OBJECTIFS

La douleur plantaire au talon ou DPT (Plantar heel pain), communément appelée fasciite plantaire par beaucoup, est une plainte incroyablement courante au sein des populations générales et sportives, et est acceptée comme étant le problème de surutilisation le plus courant affectant le pied (1). L'identification des facteurs de risque associés est importante, car elle peut influencer les interventions utilisées pour prévenir et/ou traiter la maladie. La posture du pied (2) et une dorsiflexion limitée de la cheville (3) ont déjà été proposées à cet égard.

L'objectif de cette étude observationnelle transversale était de déterminer si les mesures cliniques de la posture du pied et de la dorsiflexion de l'articulation de la cheville différaient chez les adultes avec et sans DPT. Elle est aussi l'une des premières études à contrôler un facteur de confusion clé - l'indice de masse corporelle (qui s'est également avéré être associé à la DPT (4)).

La douleur plantaire au talon est le problème de surutilisation le plus courant affectant le pied.
bulb
Les cliniciens doivent être conscients de la limite de l'interprétation des mesures relatives à la posture du pied et à la dorsiflexion de la cheville.

MÉTHODE

Un total de 75 participants ont pris part à l'étude, avec un âge moyen de 49 ans (allant de 23 à 75 ans) et un IMC moyen de 30,6 kg/m² (20,1 à 47,7 kg/m²). Parmi ces participants, 50 avaient une

pour déverrouiller l'accès à cette analyse et 482 autres
En collaboration avec l'Agence EBP
Agence EBP Logo