Rôle des ligaments intrinsèques de la subtalaire dans l’instabilité subtalaire et conséquences pour la pratique clinique

Une analyse de Dr Carlo Wood info

POINTS CLÉS

  1. Le ligament cervical, le ligament talo-calcanéen interosseux et le ligament calcanéo-fibulaire jouent un rôle clé dans la cinématique normale, la pathomécanique et la stabilité de l’articulation subtalaire.
Tous les points clés disponibles seulement pour les membres

CONTEXTE ET OBJECTIFS

25 % des patient·e·s souffrant d’une entorse de la cheville développent une instabilité chronique de l’arrière-pied. La littérature est limitée sur l’instabilité subtalaire (IST). Il existe une confusion sur les noms, la localisation et la contribution des ligaments. Les deux plus importants sont le ligament calcanéo-fibulaire (LCF) (qui stabilise l’articulation tibiotalaire et subtalaire) et le ligament talo-calcanéen interosseux (LTCI). Il est donc difficile de distinguer l’instabilité talo-crurale de l’IST.

L’objectif de cette revue est de fournir une mise à jour de la littérature actuelle relative à la physiopathologie de l’IST. L’hypothèse est que les ligaments subtalaires intrinsèques jouent un rôle important dans l’articulation subtalaire.

25 % des patient·e·s souffrant d’une entorse de la cheville développent une instabilité chronique de l’arrière-pied.
bulb
Les symptômes les plus courants de l’instabilité subtalaire sont les entorses récurrentes de la cheville et les sensations que la cheville « se dérobe ».

MÉTHODE

  • Une revue de la littérature a été réalisée sur la physiopathologie, le diagnostic et le traitement de l’IST, ainsi que sur les propriétés anatomiques et biomécaniques des ligaments subtalaires intrinsèques.
pour déverrouiller l'accès à cette analyse et 663 autres
En collaboration avec l'Agence EBP
Agence EBP Logo