Ostéochondrite disséquante (OCD) du capitellum du coude : des meilleurs résultats chez les patients traités par voie chirurgicale par rapport aux patients traités par voie non chirurgicale lors du suivi à long terme

Une analyse de Dr Val Jones info

POINTS CLÉS

  1. Les défauts ostéochondraux surviennent chez les adolescents sportifs et peuvent avoir de graves conséquences sur leur participation aux activités sportives futures.
Tous les points clés disponibles seulement pour les membres

CONTEXTE ET OBJECTIFS

Les défauts ostéochondraux (OCD) du coude sont le plus souvent observés chez les adolescents sportifs, tels que les gymnastes, les lanceurs, les haltérophiles et les nageurs. Ils sont généralement observés dans le capitellum (1), et l’on pense qu’ils sont dus à des charges répétitives qui entraînent des fractures sous-chondrales de stress. Les symptômes de l’OCD comprennent une douleur latérale du coude, une raideur ainsi que d’autres symptômes mécaniques. Le diagnostic est confirmé par l’imagerie. La détection et le traitement précoces de cette affection peuvent empêcher la progression des défauts. Les lésions sont généralement classées selon les critères décrits par Takahara et al. (2), allant du grade IA au grade IIB (le plus sévère).

Les objectifs de cet article étaient les suivants :

  • Rapporter les critères de jugement du traitement de cette pathologie, y compris la prise en charge conservatrice et chirurgicale.

  • Identifier les facteurs contribuant aux mauvais résultats du traitement conservateur.

  • Déterminer si les retards dans les interventions chirurgicales sont préjudiciables aux résultats.

Les défauts ostéochondraux (OCD) sont généralement observés dans le capitellum, et l’on pense qu’ils sont dus à des charges répétitives qui entraînent des fractures sous-chondrales de stress.
bulb
La tomodensitométrie est la meilleure modalité pour détecter les corps étrangers dans l’articulation. Ces derniers étant un facteur prédictif d’un mauvais résultat du traitement conservateur, une prise en charge chirurgicale peut s’avérer nécessaire.

MÉTHODE

  • Il s’agit d’une étude de cohorte rétrospective de toutes les personnes chez qui on a diagnostiqué une OCD du capitellum dans un centre chirurgical spécialisé sur une période de 20 ans, avec un suivi d’au moins 12 mois.
pour déverrouiller l'accès à cette analyse et 687 autres
En collaboration avec l'Agence EBP
Agence EBP Logo