Débloquez nos 675 analyses de littérature dès maintenant En savoir plus

Le steppage comme symptôme initial causé par une hernie discale thoracique

Une analyse de Dr Sarah Haag info

POINTS CLÉS

  1. Les hernies discales thoraciques provoquant un steppage sont rares.
  2. Les interventions chirurgicales semblent être efficaces pour améliorer la fonction des membres inférieurs.

CONTEXTE ET OBJECTIFS

Le steppage est une pathologie relativement courante, mais l'incidence globale est inconnue (1). Le steppage peut être le résultat d'une perturbation à n'importe quel endroit le long de la voie neuronale motrice qui mène aux fléchisseurs dorsaux du pied, que ce soit en central ou en périphérique. La hernie discale thoracique n'est généralement pas considérée comme une cause possible de steppage.

L'objectif de cette étude était de présenter les caractéristiques cliniques des patients présentant un steppage comme symptôme initial résultant d'une hernie discale thoracique, ainsi que d'évaluer l'efficacité clinique du traitement.

Le steppage est une pathologie relativement courante, mais dont l'incidence globale est inconnue.
bulb
La kinésithérapie serait utile pour les personnes atteintes de steppage afin de maintenir leur fonction, ainsi que de surveiller toute progression des déficits neurologiques.

MÉTHODE

  • Les critères d'inclusion pour cette étude comprenaient le steppage unilatéral ou bilatéral du pied, la force musculaire antérieure du tibia (lors d'un test musculaire manuel) allant de 0 à 3, la force musculaire des autres muscles des membres inférieurs étant supérieure à 4, sans lésion lombaire ni lésion du nerf fibulaire commun.

  • Les 13 participants ont subi un examen sur les vertèbres thoraciques et lombaires, comprenant une imagerie par résonance magnétique (IRM) et une tomodensitométrie (TDM).

  • L'électromyographie (EMG) a été utilisée pour évaluer les nerfs moteurs, les nerfs sensoriels et les muscles des deux membres inférieurs.

  • Tous les examens ont été répétés à 3 mois et 4 mois après l'opération.

  • Le score de la Japanese Orthopedic Association (JOA) a été utilisé pour évaluer la gravité des symptômes cliniques chez les patients atteints de myélopathie compressive.

  • 11 patients ont subi une décompression circonférentielle et arthrodèse par une approche postéro-latérale, 1 a subi une laminectomie et 1 a reçu des soins conservateurs.

RÉSULTATS

  • L'imagerie préopératoire a révélé que toutes les protubérances étaient aux niveaux T11-L1. Dans 5 cas, les protubérances comprimaient le cône médullaire et dans 8 cas, la protubérance se trouvait dans le pôle inférieur du cône.

  • Les 12 patients ayant subi une intervention chirurgicale ont montré une amélioration des scores JOA, ainsi qu'une amélioration de la force tibiale antérieure dans 83,4 % des cas chirurgicaux.

  • Il n'y a pas eu de changement chez le patient qui n'a pas subi de chirurgie.

LIMITES

  • Les auteurs reconnaissent que la taille de l'échantillon de cette étude est petite et que la période de suivi est relativement courte, variant de 6 mois à 51 mois.

  • Les scores pré et postopératoires pour le JOA ont été partagés, mais les résultats de l'imagerie postopératoire n'ont pas été rapportés.

  • Les soins conservateurs qu'un patient a choisis n'ont pas été décrits.

IMPLICATIONS CLINIQUES

Les personnes qui demandent l'aide d'un kinésithérapeute ne se plaignent pas souvent du steppage. Le plus souvent, le steppage est attribué à une altération de la racine du nerf L5 ou à une lésion périphérique du nerf fibulaire (2). Il est très important d'identifier la cause du steppage et l'intervention qui serait la plus appropriée. La faiblesse progressive des membres inférieurs et la perturbation de la marche sont souvent considérées comme des « signaux d'alarme » et peuvent nécessiter une imagerie et une évaluation par un neurologue si le patient n'a pas encore été évalué par un médecin pour le steppage (3).

Il n'y a aucune raison de supposer que le steppage est dû à une hernie discale thoracique. Les causes centrales du steppage, telles que la hernie discale thoracique, sont rares (4). La chirurgie peut être indiquée s'il y a des signes évidents de compression (1). Cette étude indique qu'il peut y avoir une bonne amélioration fonctionnelle suite à une intervention chirurgicale pour décomprimer la colonne vertébrale. Cependant, comme les hernies du disque cervical et lombaire, les hernies thoraciques peuvent se résorber spontanément (5), permettant au patient d'éviter d'avoir une chirurgie à risque.

Bien qu'il n'y ait pas de preuves solides pour une intervention de kinésithérapie particulière pour une hernie discale thoracique, la kinésithérapie serait utile pour aider les personnes souffrant de steppage à maintenir leur fonction, ainsi que pour surveiller toute progression des déficits neurologiques.

+RÉFÉRENCES

Cong M, Si M, Hou Y, Ma H, Nie, L (2022) Foot drop as the initial symptom caused by thoracic disc herniation, European Spine Journal. Online ahead of print.

RÉFÉRENCES CITÉES

  1. Carolus, AE, Becker, M, Cuny, J, Smektala, R, Schmieder, K & Brenke, C 2019, ‘The interdisciplinary management of foot drop’, Deutsches Aerzteblatt Online.
  2. Daniels, SP, Feinberg, JH, Carrino, JA, Behzadi, AH & Sneag, DB 2018, ‘MRI of Foot Drop: How We Do It’, Radiology, vol. 289, no. 1, pp. 9–24.
  3. Leerar, PJ, Boissonnault, W, Domholdt, E & Roddey, T 2007, ‘Documentation of Red Flags by Physical Therapists for Patients with Low Back Pain’, Journal of Manual & Manipulative Therapy, vol. 15, no. 1, pp. 42–49.
  4. Westhout, FD, Pare, LS & Linskey, ME 2007, ‘Central Causes of Foot Drop: Rare and Underappreciated Differential Diagnoses’, The Journal of Spinal Cord Medicine, vol. 30, no. 1, pp. 62–66.
En collaboration avec l'Agence EBP
Agence EBP Logo