Une commotion cérébrale antérieure entraîne-t-elle des altérations biomécaniques associées à une entorse latérale de cheville et à une lésion du ligament croisé antérieur ? Revue systématique avec méta-analyse

Une analyse de Shruti Nambiar info

POINTS CLÉS

  1. Les personnes ayant des antécédents de commotion cérébrale présentent des altérations de la stabilité posturale et des performances liées à la locomotion, augmentant la probabilité de souffrir d’une entorse latérale de cheville.
Tous les points clés disponibles seulement pour les membres

CONTEXTE ET OBJECTIFS

Un nombre croissant de preuves suggèrent que les athlètes en phase de récupération clinique et de reprise du sport après une commotion cérébrale courent un risque accru de lésions musculo-squelettiques (1). Ce risque s’étend à la population générale, qui présente une probabilité 1,6 fois plus élevée de lésion du ligament croisé antérieur après une commotion, en particulier au cours des deux premières années (2). Les déficiences du contrôle neuromusculaire et de l’équilibre sont respectivement liées aux risques de lésions du LCA et de la cheville (3). En outre, les commotions cérébrales entraînent un ralentissement de la vitesse de traitement de l’information (4). Les entorses latérales de cheville et les lésions du LCA sont fréquemment signalées après une commotion lors de la reprise du sport.

Cette étude visait à étudier les changements biomécaniques après une commotion, en se concentrant sur les associations avec les entorses latérales de chevilles et les lésions du LCA, et à évaluer si les individus avec ou sans commotions cérébrales antérieures présentaient des changements biomécaniques associés à ces lésions lorsque des tâches cognitives étaient introduites au cours d’activités motrices.

Les athlètes en phase de récupération clinique et de reprise du sport après une commotion cérébrale courent un risque accru de lésions musculo-squelettiques.
bulb
Les cliniciens devraient inclure des tâches simples comme l’analyse de la marche et de l’équilibre afin de détecter les déficiences spécifiques liées aux lésions du ligament croisé antérieur et aux entorses latérales de cheville.

MÉTHODE

  • Cinq bases de données ont été consultées en utilisant divers termes clés tels que commotion cérébrale, mesure biomécanique et conception de l’étude, sans restriction de date de publication.
pour déverrouiller l'accès à cette analyse et 675 autres
En collaboration avec l'Agence EBP
Agence EBP Logo