Infiltrations intra-articulaires de corticostéroïdes dans la hanche et le genou : peut-être pas aussi sûr que nous le pensions ?

Une analyse de Dr Alison Grimaldi info

POINTS CLÉS

  1. Les corticostéroïdes se sont révélés chondrotoxiques (toxiques pour les cellules cartilagineuses) et des niveaux plus élevés d'exposition aux anesthésiques locaux ont également été associés à une chondrolyse (mort des cellules cartilagineuses).
Tous les points clés disponibles seulement pour les membres

CONTEXTE ET OBJECTIFS

L'infiltration intra-articulaire de corticostéroïdes (IA-CSI), généralement associée à un anesthésique local, est couramment utilisée comme traitement de première intention des douleurs articulaires de hanche et de genou. Bien que les effets systémiques indésirables de l'IA-CSI soient rares, de nombreuses inquiétudes émergent concernant les effets indésirables sur les articulations.

D'après une méta analyse d'études scientifiques fondamentales, les corticostéroïdes se sont révélés chondrotoxiques (toxiques pour les cellules cartilagineuses), apparemment en raison de leur impact sur les protéines cartilagineuses (1). De plus, des anesthésiques locaux à des concentrations plus élevées et des expositions plus longues ont également été associés à la chondrolyse (mort des cellules cartilagineuses), avec des taux de mort cellulaire plus élevés dans le cartilage arthrosique (2). Une étude observationnelle rétrospective récente portant sur des patients souffrant d'arthrose de la hanche a rapporté que 31 sur 70 (44%) qui étaient traités par IA-CSI avaient une progression de l'arthrose dans les 10 mois suivant l'infiltration, contre seulement 17 sur 70 (24%) des patients contrôles atteints d'arthrose de la hanche (3).

Les auteurs de cette étude visaient à compléter ce qui est connu en rapportant les effets indésirables sur les articulations chez les nombreux patients qu'ils voient au sein de leur établissement.

De nombreuses inquiétudes émergent concernant les effets indésirables des infiltrations de corticoïdes sur les articulations.
bulb
Il est discutable que de jeunes athlètes sans changement articulaire ou avec des changements précoces soient trop souvent orientés vers une IA-CSI, dans l'idée de réduire le délai de reprise du sport.

MÉTHODE

Des données ont été collectées sur les évènements indésirables articulaires chez une population de 459 patients ayant subi une IA-CSI avec anesthésie locale dans l'articulation du genou ou de la hanche dans un contexte d'arthrose douloureuse. Comme les patients recevaient

pour déverrouiller l'accès à cette analyse et 470 autres
En collaboration avec l'Agence EBP
Agence EBP Logo