Le déficit de force de la hanche explique seulement 11 % de l’amélioration du HAGOS lors d'une approche intersegmentaire de la pubalgie du sportif

Une analyse de Stacey Hardin info

POINTS CLÉS

  1. Les athlètes souffrant de 'pubalgie du sportif' (Athletic groin pain, AGP) avaient des déficits de force de tous les mouvements (sauf la rotation interne) par rapport aux athlètes en bonne santé ; cependant, après la reprise du sport, il n’y avait aucune différence de la force de la hanche entre les 2 groupes malgré l’absence de prescription d’exercices de renforcement spécifiques aux adducteurs.
Tous les points clés disponibles seulement pour les membres

CONTEXTE ET OBJECTIFS

La pubalgie du sportif (Athletic groin pain, AGP) est courante dans tous les sports et à tous les niveaux de compétition. Il existe différentes approches dans la rééducation de ces blessures, notamment des interventions chirurgicales et, plus couramment, non chirurgicales. Traditionnellement, les interventions non chirurgicales se sont concentrées sur le traitement dirigé vers la ou les structures douloureuses impliquées pour diminuer la douleur et augmenter la capacité des tissus. Plus récemment, des programmes de rééducation intersegmentaire ont été explorés, montrant des délais de reprise du sport (Return to play, RTP) plus rapides, des niveaux réduits de douleur autodéclarée, des niveaux accrus de fonction autodéclarée et une performance au changement de direction améliorée par rapport aux plans de traitement centrés sur le renforcement musculaire (1). L'impact d'une approche intersegmentaire sur la force de la hanche et des membres inférieurs est inconnu.

Les objectifs de cette étude étaient de :

  1. Examiner la force isométrique de la hanche, la force réactive, les asymétries inter-membres de la force de la hanche et de la force réactive, ainsi que le Hip and Groin Outcome Score (HAGOS) entre les athlètes avec une AGP initialement et ceux sans cette pathologie.
  2. Examiner la relation entre le changement de HAGOS et le changement de force de la hanche suite à un programme de rééducation intersegmentaire.
  3. Suivre l'évolution du HAGOS à 3 et 6 mois post-RTP.

Traditionnellement, les interventions non chirurgicales se sont concentrées sur le traitement dirigé vers la ou les structures douloureuses impliquées pour diminuer la douleur et augmenter la capacité des tissus.
bulb
Cela remet en question l'importance relative du renforcement musculaire spécifique chez les athlètes atteints d'AGP et peut suggérer un rôle plus important d'autres facteurs que la force de la hanche.

MÉTHODE

42 athlètes masculins pratiquant des sports multidirectionnels de terrain avec un diagnostic d'AGP et 36 témoins appariés ont réalisé les mesures initiales de 1) force isométrique de la hanche, 2) force réactive des membres inférieurs et 3) le HAGOS.

pour déverrouiller l'accès à cette analyse et 470 autres
En collaboration avec l'Agence EBP
Agence EBP Logo