Prévalence d'une pathologie du moyen fessier en imagerie par résonance magnétique chez les patients effectuant une arthroscopie de hanche pour un conflit fémoro-acétabulaire : les déchirures asymptomatiques sont rares, alors que la tendinose est fréquente

Une analyse de Dr Michael Reiman info

POINTS CLÉS

  1. Une prévalence de 16 % de pathologie asymptomatique du moyen fessier a été retrouvée chez les patients effectuant une arthroscopie de hanche pour un conflit fémoro-acétabulaire.
Tous les points clés disponibles seulement pour les membres

CONTEXTE ET OBJECTIFS

Semblables à la coiffe des rotateurs, les déchirures du fessier moyen se produisent de manière dégénérative et chronique dans la population d'âge moyen à plus âgée (1,2). C'est peut-être en partie la raison pour laquelle les déchirures du moyen fessier ont historiquement été appelées «déchirure de la coiffe des rotateurs de la hanche» (3,4).

L'étendue de la pathologie du moyen fessier présente chez les individus traités chirurgicalement pour un conflit fémoro-acétabulaire (FAI) n'est actuellement pas claire. Les auteurs de cette étude ont cherché à en savoir plus.

Les déchirures du moyen fessier surviennent de façon dégénérative et chronique dans la population d'âge moyen à plus âgée.
bulb
Par conséquent, un examen complet comprenant (mais sans s'y limiter) des tests/observations subjectifs, cliniques et radiologiques est recommandé pour un diagnostic plus approprié.

MÉTHODE

Il s'agissait d'une étude transversale de niveau 3 qui a recherché, au sein des bases de données de différents établissements, des patients qui allaient avoir une arthroscopie de hanche. Les sujets ont été classés comme patients s'ils avaient une pathologie

pour déverrouiller l'accès à cette analyse et 482 autres
En collaboration avec l'Agence EBP
Agence EBP Logo