Réponse inflammatoire du cartilage articulaire dans le conflit fémoroacétabulaire

Une analyse de Dr Joanne Kemp info

POINTS CLÉS

  1. Les personnes atteintes du syndrome de conflit fémoroacétabulaire [femoroacetabular impingement, FAI] avec +/- une arthrose avancée de la hanche ont un cartilage de mauvaise qualité et des niveaux plus élevés d'inflammation au niveau de la jonction tête fémorale et col du fémur que les personnes atteintes de dysplasie de hanche ou que des témoins sains.
Tous les points clés disponibles seulement pour les membres

CONTEXTE ET OBJECTIFS

L'arthrose de hanche est un problème qui affecte une personne sur cinq d'âge moyen et jusqu'à 40 % des personnes plus âgées. On pense que la morphologie de l'articulation de la hanche, y compris les formes osseuses observées dans le syndrome de conflit fémoroacétabulaire (FAI) et la dysplasie de la hanche, serait associée au développement de l'arthrose dans de nombreux cas. On pense que l'inflammation est un contributeur important au développement et à la progression de l'arthrose (1,2). Cependant, on sait peu de choses sur le rôle de l'inflammation dans le syndrome de FAI, lorsque l'arthrose pourrait en être à ses balbutiements.

Par conséquent, le but de cet article était d'évaluer les niveaux et les schémas microscopiques des marqueurs inflammatoires dans le cartilage situé à la jonction tête-col du fémur chez les patients atteints du syndrome de FAI de type came. Les auteurs ont émis l'hypothèse que le cartilage articulaire de la zone de conflit des patients atteints du syndrome de FAI présentera des niveaux élevés d'inflammation et que cela reflèterait le processus inflammatoire initial dans le développement de l'arthrose de hanche.

L'arthrose de hanche est un problème qui affecte jusqu'à 40 % des personnes âgées.
bulb
Des interventions ciblées qui optimisent les schémas de mouvements et la fonction musculaire autour de l'articulation de la hanche, optimisant ainsi les contraintes dans la «zone de conflit» de la hanche, pourraient se révéler tout aussi efficaces.

MÉTHODE

Les chercheurs ont prélevé des échantillons de cartilage de la jonction tête-col du fémur (considérée comme la «zone de conflit» dans le syndrome de FAI) de 45 patients lors d'une arthroscopie de hanche ou d'une chirurgie de remplacement prothétique de

pour déverrouiller l'accès à cette analyse et 470 autres
En collaboration avec l'Agence EBP
Agence EBP Logo