Cicatrisation d’une rupture aiguë du ligament croisé antérieur à l’IRM et critères de jugement de la prise en charge non chirurgicale avec le Cross Bracing Protocol

Une analyse de Dr Teddy Willsey info

POINTS CLÉS

  1. Après la prise en charge par le Cross Bracing Protocol (CBP), 90 % des patient·e·s présentaient des signes de cicatrisation du ligament croisé antérieur (LCA) à l’IRM à trois mois, contre 30 % dans un essai sans CBP.
Tous les points clés disponibles seulement pour les membres

CONTEXTE ET OBJECTIFS

Les stratégies actuelles de prise en charge des ruptures du LCA ont été façonnées par la croyance selon laquelle le LCA a une capacité de cicatrisation limitée. Cette hypothèse a été remise en question, car la prise en charge conservatrice s’avère être une option de traitement viable pour certain·e·s, et des preuves de cicatrisation du LCA ont été observées par IRM (1, 2). D’un point de vue biologique et histologique, le tissu du LCA est richement vascularisé et il a été démontré qu’il passait par des phases normales de cicatrisation après une lésion.

Le nouveau Cross Bracing Protocol (CBP) est un protocole conservateur pour le LCA dans lequel le genou est immobilisé à 90 de flexion pendant quatre semaines immédiatement après la lésion, avant de retrouver progressivement une mobilité complète au bout de dix semaines. Le CBP est censé faciliter la cicatrisation du LCA en réduisant l’écart entre les deux extrémités du ligament rompu et en lui donnant la possibilité de reconstruire sa continuité.

L’objectif de cette étude était d’examiner les preuves IRM de la cicatrisation du LCA, les critères de jugement rapportés par les patient·e·s et la laxité du genou chez les 80 premiers participant·e·s désireux·ses d’essayer le CBP.

Le tissu du LCA est richement vascularisé et il a été démontré qu’il passait par des phases normales de cicatrisation après une lésion.
bulb
Les chercheur·se·s pourraient être en mesure de développer des règles de prédiction clinique pour la probabilité de cicatrisation du LCA au cours des trois premiers mois suivant la lésion.

MÉTHODE

  • Quatre-vingt patient·e·s, âgé·e·s en moyenne de 26 ans et souffrant d’une rupture aiguë du LCA (< 4 semaines), ont été recruté·e·s sur une période de cinq ans.
pour déverrouiller l'accès à cette analyse et 651 autres
En collaboration avec l'Agence EBP
Agence EBP Logo