Contrairement à l’activité physique, la biomécanique de l'atterrissage diffère chez les jeunes athlètes masculins avec et sans tendinopathie patellaire

Une analyse de Dr Jarred Boyd info

POINTS CLÉS

  1. Les jeunes athlètes masculins symptomatiques atteints de tendinopathie patellaire semblent présenter une mécanique d'évitement de mise en charge, comme le démontre la diminution de la force de mise en charge sur le tendon rotulien lors de l'atterrissage.
Tous les points clés disponibles seulement pour les membres

CONTEXTE ET OBJECTIFS

La tendinopathie patellaire est une affection répandue chez les athlètes qui participent fréquemment à des activités avec des cycles [de contraction musculaire] raccourcissement-étirement (1). La littérature postule qu'une caractéristique centrale du développement de la tendinopathie est le dépassement de la capacité de charge des tendons [load capacity], se manifestant par une intolérance à la charge (2). La capacité de charge peut être définie comme la capacité à répondre aux demandes d'intensité, de volume et de fréquence imposées au tissu (3).

Cliniquement, la tendinopathie est souvent abordée en réduisant les activités physiques à forte charge et en donnant la priorité à la charge progressive (1). Cependant, la tendinopathie patellaire reste un challenge particulier, car elle peut persister dans le temps et l'incidence d'évènements épisodiques futurs est élevée.

Le but de cette étude était d'examiner si les jeunes athlètes masculins avec et sans tendinopathie patellaire présentent des différences de charge biomécanique et de niveau d'activité physique, ce qui donnerait potentiellement un aperçu des pratiques de rééducation les plus efficaces.

Une caractéristique centrale du développement de la tendinopathie est le dépassement de la capacité de charge des tendons.
bulb
Plutôt que de s'efforcer ardemment à vouloir modifier la composition structurelle et histologique des tendons, nous devrions plutôt essayer d'augmenter la tolérance à la contrainte et par la suite la capacité de charge.

MÉTHODE

Les auteurs de cette étude ont divisé 41 athlètes masculins actifs âgés de 15 à 28 ans en 3 groupes. Une douleur locale d'au moins 2/10 au cours d'un single-leg decline squat test et une échographie anormale du tendon patellaire

pour déverrouiller l'accès à cette analyse et 470 autres
En collaboration avec l'Agence EBP
Agence EBP Logo