Entrainement par BFR ajouté aux exercices habituels chez les patients présentant une restriction de la mise en charge précoce après plastie du ménisque ou du cartilage du genou : étude de faisabilité

Une analyse de Dr Nicholas Rolnick info

POINTS CLÉS

  1. L'atrophie consécutive à une intervention chirurgicale est un problème majeur qui peut avoir un impact sur la récupération à long terme.
Tous les points clés disponibles seulement pour les membres

CONTEXTE ET OBJECTIFS

Dans les jours qui suivent l'immobilisation des membres ou la restriction de la mise en charge, une atrophie musculaire locale se produit qui affecte de manière disproportionnée la musculature anti-gravité (par exemple, les fessiers, les quadriceps et le complexe gastrocnémiens-soléaire), nuisant au processus de récupération (1). Suite à des chirurgies de réparation du cartilage ou du ménisque, des restrictions d'appui sont conseillées pour réduire la perturbation potentielle du site chirurgical et favoriser la guérison.

Récemment, une technique appelée restriction du flux sanguin (blood flow restriction, BFR) a été utilisée dans le cadre orthopédique pour les patients sans appui autorisé. Il a été utilisé de faibles charges (20-30 % 1 répétition max) ou aucun poids (2), fournissant potentiellement une solution pour combattre la perte post-chirurgicale de muscle et de fonction pendant la période de rééducation initiale.

Le but de cet article était d'étudier si l'ajout de 9 semaines de BFR à faible charge supervisée et non supervisée (à domicile) aux soins habituels était faisable dans une cohorte de patients après une réparation du ménisque ou du cartilage.

La BFR a été utilisée pour lutter contre l'atrophie musculaire locale qui survient dans les jours suivant l'immobilisation ou les restrictions de mise en charge.
bulb
L'entrainement par BFR peut être un excellent complément à la rééducation traditionnelle, mais nous devons respecter l'éventualité des réponses aiguës défavorables malgré ses avantages.

MÉTHODE

  • Cette étude a examiné les effets de 9 semaines de BFR à faible charge ajoutée aux soins habituels à partir de la semaine 4 (voir Figure 1) chez 42 patients ayant subi une réparation du cartilage (n = 21) ou
pour déverrouiller l'accès à cette analyse et 663 autres
En collaboration avec l'Agence EBP
Agence EBP Logo