La rééducation sans orthèse après reconstruction isolée du ligament croisé antérieur par autogreffe du tendon ischio-jambier n’est pas moins efficace que la rééducation avec orthèse – essai contrôlé randomisé

Une analyse de Dr Christina Le info

POINTS CLÉS

  1. Aucune différence n’est constatée dans les critères de jugement autodéclarés de la fonction du genou, de l’activité physique, de la qualité de vie liée à la santé ou de la confiance dans le RTS (retour au sport) dans une approche avec ou sans orthèse peu de temps après une RCLA avec autogreffe du tendon ischio-jambier.
Tous les points clés disponibles seulement pour les membres

CONTEXTE ET OBJECTIFS

L’utilisation d’une orthèse de genou après une reconstruction du ligament croisé antérieur (RLCA) est censée protéger la greffe d’une contrainte et d’une déformation excessives. Des études antérieures ont examiné l’utilisation d’une orthèse postopératoire après une RLCA isolée avec une autogreffe os-tendon patellaire-os (KJ), sans qu’aucun bénéfice supplémentaire n’ait été identifié.

Cependant, l’utilisation d’une orthèse postopératoire après une RLCA isolée avec une autogreffe du tendon ischio-jambier n’a pas encore été comparée à une prise en charge sans orthèse. Comme l’autogreffe de tendon ischio-jambier est dépourvue de toute interface os-tendon, le processus de remodelage de la greffe peut nécessiter plus de temps et, par conséquent, tirer avantage de l’utilisation précoce d’une orthèse postopératoire (1).

Par conséquent, l’objectif de cette étude était de comparer les critères de jugement cliniques sur 12 mois après une RLCA isolée utilisant une autogreffe de tendon ischio-jambier dans des groupes de rééducation avec et sans orthèse.

Aucun bénéfice supplémentaire n’a été identifié quant à l’utilisation d’une orthèse postopératoire après une RLCA isolée avec une autogreffe os-tendon patellaire-os (KJ).
bulb
De plus en plus d’éléments probants ne plaident pas en faveur de l’utilisation d’une orthèse de genou postopératoire.

MÉTHODE

Il s’agit d’un essai de non-infériorité contrôlé et randomisé mené dans un seul centre en Allemagne. Des personnes devant bénéficier d’une RLCA primaire isolée avec autogreffe de tendon ischio-jambier ont été recrutées. Les personnes souffrant de lésions multi-ligamentaires, ayant déjà

pour déverrouiller l'accès à cette analyse et 687 autres
En collaboration avec l'Agence EBP
Agence EBP Logo