L'influence, les obstacles et les facilitateurs de l'adhésion et de la participation à la rééducation du ligament croisé antérieur : une revue exploratoire

Une analyse de Linda Truong info

POINTS CLÉS

  1. Des programmes de rééducation peu à modérément supervisés qui durent plus de 6 mois semblent être aussi efficaces que les programmes très supervisés.
Tous les points clés disponibles seulement pour les membres

CONTEXTE ET OBJECTIFS

Il est bien connu que les taux d'adhésion à la thérapie par l'exercice dans les affections musculosquelettiques sont faibles (1,2). Une rééducation réussie après une plastie du ligament croisé antérieur (pLCA) exigera que les individus adhèrent à une thérapie par l'exercice jusqu'à 2 ans après leur déchirure du LCA. Cette revue exploratoire a été effectuée pour déterminer a) l'influence de la rééducation et de la participation sur les résultats après une pLCA ; b) les obstacles et les facilitateurs à l'adhésion et à la participation à la rééducation du LCA ; et c) les moyens de faciliter l'adhésion et la participation à la rééducation du LCA.

Les taux d'adhésion à la thérapie par l'exercice dans les affections musculosquelettiques sont généralement faibles.
bulb
Même le programme de rééducation le plus efficace est inutile si les individus ne le réalisent pas.

MÉTHODE

Une revue exploratoire a été menée pour synthétiser les preuves des études sur l'observance et la participation à la rééducation d'une pLCA. Les études incluses devaient :

pour déverrouiller l'accès à cette analyse et 470 autres
En collaboration avec l'Agence EBP
Agence EBP Logo