Propriétés clinimétriques du knee extension prone test (KEPT) : une nouvelle méthode pour évaluer le déficit d'hyperextension du genou

Une analyse de Dr Travis Pollen info

POINTS CLÉS

  1. Les méthodes existantes pour identifier les déficits d'hyperextension du genou (goniométrie, inclinométrie tibiale et photogrammétrie numérique) demandent beaucoup de temps et de compétences.
Tous les points clés disponibles seulement pour les membres

CONTEXTE ET OBJECTIFS

Les déficits d'hyperextension du genou sont fréquents chez les patients souffrant de douleurs au genou (par exemple, douleur fémoro-patellaire/tendinopathie) ou en postopératoire (par exemple, plastie du LCA). Ces déficits peuvent affecter la démarche, la dépense énergétique, la santé à long terme du genou et la qualité de vie.

Il existe plusieurs méthodes de mesure des déficits d'hyperextension du genou, notamment la goniométrie, l'inclinométrie tibiale et la photogrammétrie numérique. Ces méthodes ont tendance à demander beaucoup de temps et de compétences, nécessitant l'identification de plusieurs repères anatomiques, des mesures bilatérales et un calcul d'un côté par rapport à l'autre pour quantifier les déficits.

Le but de cette étude était de déterminer la fiabilité intra-évaluateurs, la fiabilité inter-évaluateurs et la validité concourante d'une nouvelle méthode d'évaluation du déficit d'hyperextension du genou : le knee extension prone test (KEPT).

Les déficits d'hyperextension du genou sont fréquents chez les patients souffrant de douleurs du genou ou en postopératoire.
bulb
En pratique, il peut être optimal d'utiliser le test d'extension du genou en décubitus ventral en complément de l'une des techniques de mesure bilatérales.

MÉTHODE

Pour la fiabilité inter-évaluateurs, deux évaluateurs ont évalué l'extension du genou de 100 participants à l'aide de cinq techniques (voir le tableau 1 pour les données démographiques).

pour déverrouiller l'accès à cette analyse et 675 autres
En collaboration avec l'Agence EBP
Agence EBP Logo