Quelle est l'efficacité d'une intervention par l'exercice, basée sur les preuves, chez les personnes souffrant d'une douleur fémoro-patellaire ?

Une analyse de Tom Goom info

POINTS CLÉS

  1. Sur la base sur d'un récent consensus d'experts, cette étude observationnelle a testé un programme d'exercices de 6 semaines sur 27 personnes souffrant d'une douleur fémoro-patellaire.
Tous les points clés disponibles seulement pour les membres

CONTEXTE ET OBJECTIFS

La douleur fémoro-patellaire (PFP) est l'une des causes les plus fréquentes de douleur antérieure du genou observée au cabinet. En 2015, un groupe d'experts sur la PFP s'est réuni lors de l'International Patellofemoral Pain Research Retreat. Ils ont produit une déclaration de consensus sur la gestion de la PFP qui comprenait des conseils sur la thérapie par l'exercice, le taping, les orthèses et les interventions combinées (1).

Cette étude visait à étudier un programme de rééducation multimodal basé sur ces recommandations. Les auteurs ont émis l'hypothèse qu'un programme d'exercices de 6 semaines améliorerait la douleur, la fonction, la kinésiophobie et la biomécanique de la course, ainsi que la force et l'inhibition du quadriceps.

La douleur fémoro-patellaire est l'une des causes les plus courantes de douleur antérieure du genou observée au cabinet.
bulb
L'amélioration des symptômes ne nécessite peut-être pas une augmentation significative de la force et peut s'expliquer par d'autres changements tels qu'un retour progressif à la fonction, une réduction de la kinésiophobie ou une diminution de l'inhibition musculaire.

MÉTHODE

Cette étude était de conception observationnelle. 27 participants avec une PFP et qui remplissaient les critères d'inclusion ont été recrutés. Plusieurs critères d'évaluation ont été pris au départ et après l'intervention par l'exercice de 6 semaines. Ceux-ci comprenaient :

pour déverrouiller l'accès à cette analyse et 470 autres
En collaboration avec l'Agence EBP
Agence EBP Logo