Efficacité clinique d'une intervention physique et psychologique, dispensée en groupe par un kinésithérapeute, pour les personnes âgées atteintes de claudication neurogène : l'essai contrôlé randomisé BOOST

Une analyse de Dr Mariana Wingood info

POINTS CLÉS

  1. 1 personne âgée sur 10 souffre de claudication neurogène, ce qui augmente son risque de faiblesse musculaire, de chutes et de limitation fonctionnelle.
Tous les points clés disponibles seulement pour les membres

CONTEXTE ET OBJECTIFS

Environ 1 personne âgée sur 10 souffre de claudication neurogène (NC) (1). Les symptômes comprennent des douleurs de dos et / ou des douleurs ou d'autres symptômes tels que des picotements, des engourdissements ou une lourdeur qui se propagent du dos jusqu'aux fesses ou aux jambes (1). Les symptômes sont exacerbés en position debout ou à la marche et soulagés en se penchant vers l'avant (1). Ces symptômes entraînent une diminution des niveaux d'activité et un risque accru de faiblesse musculaire, de chutes et de limitations fonctionnelles. Malgré les conséquences de la NC, il existe peu de conseils sur les interventions conservatrices.

Le but de cette étude était d'estimer l'efficacité clinique d'une intervention physique et psychologique réalisée par un kinésithérapeute pour les personnes âgées atteintes de NC par rapport aux conseils de bonnes pratiques.

Environ 1 personne âgée sur 10 souffre de claudication neurogène.
bulb
Lors du suivi à 12 mois, il a été identifié que faire le programme BOOST entraînait une réduction de 40 % du risque de chute.

MÉTHODE

Conception : essai contrôlé randomisé

pour déverrouiller l'accès à cette analyse et 638 autres
En collaboration avec l'Agence EBP
Agence EBP Logo