Evaluation des stratégies de prise en charge non opératoires dans une population de personnes souffrant de hernie discale lombaire : succès versus échecs

Une analyse de Dr Sarah Haag info

POINTS CLÉS

  1. Les personnes qui finissent par subir une intervention chirurgicale pour une hernie discale lombaire dépensent environ deux fois plus que les personnes qui ne se font pas opérer.
Tous les points clés disponibles seulement pour les membres

CONTEXTE ET OBJECTIFS

La lombalgie est un problème mondial, touchant 568 millions de personnes dans le monde (1) et entraînant des dépenses de santé de plus de 100 milliards de dollars par an. Malgré les sommes importantes consacrées aux soins pour la lombalgie, celle-ci reste la principale cause d'années vécues avec une incapacité dans le monde (1).

Le but de cette étude était de comparer l'utilisation de traitements conservateurs pour les patients atteints d'une hernie discale lombaire intervertébrale, qui ont été pris en charge avec succès de manière non chirurgicale, par rapport aux patients en échec du traitement conservateur et qui ont choisi de subir par la suite une intervention chirurgicale.

La lombalgie est la principale cause d'années vécues avec un handicap dans le monde.
bulb
Il n'a peut-être pas été donné à la kinésithérapie l'opportunité de faire une différence pour le groupe en échec du traitement non chirurgical, qui a ensuite subi une intervention chirurgicale.

MÉTHODE

  • Pour cette étude rétrospective, les données sur les patients âgés de 19 ans ou plus, avec un diagnostic de hernie discale lombaire, qui étaient en statut actifs dans le système de l'assureur ont été recueillies à partir de la base
pour déverrouiller l'accès à cette analyse et 470 autres
En collaboration avec l'Agence EBP
Agence EBP Logo