Exercices pour la douleur lombaire persistante non spécifique – Est-ce qu'aligner les critères d'évaluation sur les objectifs de traitement fait une différence ? Revue systématique et méta-analyse

Une analyse de Ben Cormack info

POINTS CLÉS

  1. La recherche actuelle sur les exercices n'harmonise pas les objectifs de traitements avec les critères d'évaluation.
Tous les points clés disponibles seulement pour les membres

CONTEXTE ET OBJECTIFS

La douleur lombaire pèse lourd en termes de douleur et de handicap (1). L'exercice est fréquemment étudié et recommandé dans la prise en charge de la douleur lombaire chronique, on le retrouve d'ailleurs dans la majorité des recommandations de traitement pour cette plainte si courante. L'exercice peut avoir un large champ d'action physique, physiologique, psychologique et social et peut être considéré comme une intervention complexe.

Il arrive que les objectifs de l'exercice au sein du traitement soient mal définis, peu souvent mesurés, et les changements de ces objectifs de traitement souvent mal harmonisés aux critères d'évaluation. Les critères d'évaluation utilisés dans les ERC sur les exercices et la douleur lombaire devraient être le reflet des objectifs de traitement et des hypothétiques mécanismes d'action. L'objectif de cette revue systématique était d'appréhender la relation entre les objectifs et les critères d'évaluation.

Le but de cette revue était de : décrire les objectifs de traitement et les critères d'évaluation dans les ERC basés sur l'exercice, explorer la superposition entre critères d'évaluation et objectifs de traitement, et déterminer dans quelle mesure cela affecte la taille de la différence inter-groupe.

L'exercice peut avoir un large champ d'action physique, physiologique, psychologique et social.
bulb
En harmonisant les objectifs de traitement avec les critères d'évaluation, nous pouvons fournir un lien plus mécanique et une base de raisonnement à la thérapie par l'exercice.

MÉTHODE

Le protocole de cette revue a été publié sur le registre PROSPERO et a été effectué en accord avec les recommandations PRISMA. Les auteurs ont utilisé l'outil d'évaluation du risque de biais de la Cochrane pour évaluer le risque de

pour déverrouiller l'accès à cette analyse et 470 autres
En collaboration avec l'Agence EBP
Agence EBP Logo