La kinésithérapie dans la spondylarthrite axiale : recommandations, preuves et pratique clinique

Une analyse de Jack March info

POINTS CLÉS

  1. L'exercice est un élément vital de la prise en charge de la spondylarthrite axiale.
Tous les points clés disponibles seulement pour les membres

CONTEXTE ET OBJECTIFS

L'exercice est depuis longtemps un élément clé du traitement de la spondylarthrite axiale (AxSPA). Historiquement elle ne comportait cependant que des exercices de basse intensité et de l'hydrothérapie. Récemment, des études, avec une bonne méthodologie, ont montré que les exercices à haute intensité sont une alternative sûre et efficace. Il apparaît maintenant très clair que les patients souffrant d'AxSPA ont besoin d'améliorer leur santé globale, car ils souffrent d'une augmentation du risque de maladie cardiovasculaire, d'ostéoporose, d'obésité, de douleurs et de dépression. Tout cela peut être amélioré en suivant un programme d'exercice bien structuré. La kinésithérapie pour l'AxSPA est aussi présente dans les recommandations comme celles de la National Institute of Clinical Excellence (NICE) et la European League Against Rheumatism (EULAR) (1,2). Cet état des lieux des connaissances actuelles s'est penché sur les preuves derrière les modalités d'exercices pour l'AxSPA pour améliorer les résultats pour le patient.

L'exercice à haute intensité est sûr et efficace pour les personnes souffrant de spondylarthrite axiale.
bulb
La préférence du patient concernant la prescription d'exercices surpasse actuellement le raisonnement biologique pour les individus souffrant d'AxSPA.

TYPE D'EXERCICE

Tous les types d'exercice sont nécessaires pour maximiser les résultats dans l'AxSPA. Le renforcement, le travail sur la capacité en aérobie et la souplesse disposent tous de preuves qui montrent une amélioration de la fonction et des résultats chez les

pour déverrouiller l'accès à cette analyse et 470 autres
En collaboration avec l'Agence EBP
Agence EBP Logo