La thérapie fonctionnelle cognitive au banc d'essai chez les lombalgiques chroniques : quelle efficacité en comparaison à l'éducation et l'exercice. Un essai randomisé contrôlé multicentrique

Une analyse de Steve Kamper info

POINTS CLÉS

  1. La thérapie fonctionnelle cognitive (TFC) n'a pas d'effet cliniquement significatif sur la douleur et le handicap par rapport à un groupe avec éducation et exercices.
Tous les points clés disponibles seulement pour les membres

CONTEXTE ET OBJECTIFS

Les recherches rapportant l'efficacité des interventions sur les douleurs lombaires sont décevantes. Même si les directives au sein des recommandations internationales restent cohérentes (1), les essais cliniques sur les traitements disponibles ne font typiquement état que de peu d'efficacité en comparaison à l'absence de prise en charge ou une prise en charge minimaliste, ce qui a pour conséquence l'émergence de groupes ou de personnes qui clament la supériorité de divers traitements en se basant sur des anecdotes et des observations cliniques. En conséquence, on voit apparaître, à travers le monde, un problème de cohérence du traitement et des soins à peu de valeur ajoutée (2,3).

Il a été proposé par les chercheurs et les praticiens que, au sein de la population lombalgique, la grande variabilité des tableaux cliniques sont responsables de la mise en échec des modèles génériques de prise en charge. De ce constat a été développée diverses approches individualisées donc la thérapie fonctionnelle cognitive (TFC) (4). La TFC se compose d'une structure visant à aider le patient à identifier et traiter ses propres barrières physiques, psychologiques et liées à son style de vie pour l'amener vers la guérison. Le but est aussi de l'aider à auto-gérer sa pathologie.

Dans cette étude, il a été comparé, de manière randomisée, l'efficacité de la TFC versus une éducation du patient et des exercices dans une population lombalgique chronique. Il a été mesuré la douleur et le niveau de handicap.

Les traitements disponibles pour les lombalgiques ne font état que de peu d'effets en comparaison à l'absence de traitement ou un traitement minimaliste.
bulb
La prise en charge individualisée n'est probablement pas plus efficace que le traitement en groupe pour les lombalgiques.

MÉTHODE

Les adultes éligibles sont ceux qui, ayant des douleurs lombaires depuis plus de 6 mois, se sont présentés à l'un des deux centres de santé de première intention ou s'ils ont été envoyés par un hôpital public en Irlande. De

pour déverrouiller l'accès à cette analyse et 675 autres
En collaboration avec l'Agence EBP
Agence EBP Logo