Les positions de la colonne lombaire en flexion sont associées à une plus grande force et efficacité que les positions en lordose lors d'un effort de redressement chez des individus sans douleur

Une analyse de Dr Jarod Hall info

POINTS CLÉS

  1. Le moment (de force) des extenseurs lombaires semble être plus important lors du passage d'une position lombaire plus fléchie à une position redressée et cela peut être dû à une relation tension/ longueur optimisée de la musculature des érecteurs du rachis.
Tous les points clés disponibles seulement pour les membres

CONTEXTE ET OBJECTIFS

La lombalgie (LBP) est la principale cause d'invalidité dans le monde (1), et le soulèvement de charge est l'un des facteurs de risque connus de lombalgie chez les travailleurs manuels (2). En raison de ces deux facteurs, les cliniciens et les intervenants en gestes et postures recommandent généralement de soulever avec une colonne lombaire «droite» ou allongée plutôt que fléchie. Cependant, cette pratique a été récemment remise en question en raison d'un manque de recherche in vivo démontrant une relation claire entre une colonne lombaire en flexion lors du soulèvement d'une charge et la lombalgie ou une blessure.

De plus, les interventions en gestes et postures qui conseillent aux gens de minimiser la flexion lombaire lors d'un effort de soulèvement n'ont pas réussi à réduire la lombalgie. À ce jour, l'influence de la posture lombaire sur le recrutement, la force et l'efficacité des muscles du tronc pendant un redressement à haute intensité n'a pas été pleinement explorée. Par conséquent, le but de cette étude était d'étudier cette relation.

La lombalgie est la principale cause d'invalidité dans le monde.
bulb
Combiné avec le manque de preuves in vivo que le soulèvement avec un dos fléchi est associé à des douleurs lombaires et la survenue de blessures, le conseil actuel de «soulever avec un dos droit» devrait être remis en question.

MÉTHODE

Une étude expérimentale à mesures répétées a été mise en place pour étudier les effets de trois postures lombaires (flexion complète, flexion intermédiaire et extension complète) pendant des efforts isométriques volontaires maximaux de redressement maximal symétrique. L'activité musculaire de trois

pour déverrouiller l'accès à cette analyse et 482 autres
En collaboration avec l'Agence EBP
Agence EBP Logo