Nouveau test de provocation de la douleur par le mouvement chez les personnes âgées souffrant de lombalgie persistante : sécurité, faisabilité et associations avec la fonction physique autodéclarée et la vitesse de marche habituelle

Une analyse de Dr Mariana Wingood info

POINTS CLÉS

  1. La prévalence de la lombalgie chez les personnes âgées est élevée et associée à l’incapacité.
Tous les points clés disponibles seulement pour les membres

CONTEXTE ET OBJECTIFS

Environ 150 millions de personnes âgées dans le monde souffrent de lombalgie et près de 50 % d’entre elles font état d’une incapacité physique (1). La douleur provoquée par le mouvement (MEP) survient pendant et après le mouvement et est associée à une réduction de l’activité physique, ce qui peut entraîner une incapacité. Les évaluations de la MEP se produisent parallèlement aux mouvements des patient·e·s ; elles peuvent donc fournir des détails sur l’impact de la lombalgie sur les mouvements, un facteur qui n’est pas évalué par les deux mesures prédominantes de la douleur utilisées dans les soins aux patient·e·s : 1) le souvenir de la douleur, évalué par questionnaire, et 2) la douleur au repos, évaluée pendant que la personne est immobile (2).

Malgré la croissance de la littérature, la pertinence clinique et l’association avec les critères de jugement rapportés par les patient·e·s et la fonction, le test de provocation de la douleur par le mouvement pour la lombalgie chez les personnes âgées (MEPLO) n’a pas été évalué chez les personnes âgées.

Cette étude visait à : 1) déterminer si le test MEPLO est sûr et faisable, 2) calculer les scores delta et agrégés de la MEP et caractériser les différences intra-individuelles pour les deux scores, et 3) quantifier l’association entre les scores de la MEP et deux critères de jugement associés à l’incapacité — la fonction physique déclarée par les patient·e·s et la vitesse de marche habituelle.

Environ 150 millions de personnes âgées dans le monde souffrent de lombalgie et près de 50 % d’entre elles font état d’une incapacité physique.
bulb
Ces résultats soulignent l’importance d’utiliser des évaluations de la lombalgie qui intègrent des mouvements fonctionnels effectués régulièrement.

MÉTHODE

Participant·e·s : 40 adultes âgé·e·s de 60 à 85 ans effectuant des déplacements en milieu ordinaire et souffrant de lombalgie depuis plus de trois mois avec une intensité moyenne de la douleur quotidienne d’au moins 40/100 sur une échelle numérique

pour déverrouiller l'accès à cette analyse et 663 autres
En collaboration avec l'Agence EBP
Agence EBP Logo