Provocation de la douleur et coût énergétique de la marche : une étude comparative chez la personne âgée avec ou sans lombo-radiculopathie chronique

Une analyse de Dr Mariana Wingood info

POINTS CLÉS

  1. Les personnes âgées souffrant d'une lombo-radiculopathie chronique ont une dépense énergétique plus élevée (mesurée par la consommation d'oxygène), moins de force aux membres inférieurs et moins d'endurance fonctionnelle. Ce qui peut engendrer la survenue de problèmes de santé.
Tous les points clés disponibles seulement pour les membres

CONTEXTE ET OBJECTIFS

Les personnes âgées font souvent l'expérience de douleurs lombaires qui irradient dans les membres inférieures (1,2). Malheureusement, ce signe emblématique habituel de la lombo-radiculopathie chronique (LRC) peut engendrer des limitations de la marche et diminuer sa vitesse (1,2). Par conséquent, les individus souffrant de LRC ont une dépense énergétique plus élevée (mesurée par la consommation d'oxygène), moins de force aux membres inférieurs et moins d'endurance fonctionnelle. Ce qui peut provoquer le survenu de problèmes de santé (3). De plus, cette déficience énergétique peut engendrer une diminution du périmètre de marche . Par conséquent, la LRC est un facteur prédictif de la diminution de la vitesse de marche (4). Ceci est inquiétant pour plusieurs raisons dont l'association entre la vitesse de marche et la diminution de la qualité de vie, l'augmentation du risque de handicap et de mortalité (5,6).

Pour expliquer ces diverses associations et relations, les chercheurs ont utilisé une combinaison de modèles (7,8). Dans le schéma 1, vous pouvez voir comment ces modèles s'entrecroisent. À la suite de ces modèles et en se basant sur des recherches antérieures, les auteurs de cet article ont émis l'hypothèse que chez les personnes âgées LRC, il y a une augmentation de l'intensité de la douleur qui est à mettre en lien avec l'augmentation du coût énergétique de la marche. Pour tester leur hypothèse, les auteurs ont évalué l'impact de la provocation de la douleur sur le coût énergétique de la marche à des vitesses choisies par les participants (c.à.d l'efficacité énergétique) chez les personnes âgés LRC.

Image

La lombo-radiculopathie chronique peut engendrer une limitation de la marche et diminuer sa vitesse d'exécution.
bulb
La gestion de la douleur lors de la marche peut être un facteur important dans la diminution du coût énergétique de la marche et peut ainsi prévenir la perte de mobilité.

MÉTHODE

Design : étude comparative cas-contrôle

pour déverrouiller l'accès à cette analyse et 470 autres
En collaboration avec l'Agence EBP
Agence EBP Logo