Lésion du tissu conjonctif dans les déchirures musculaires du mollet et retour au jeu : corrélation avec l’IRM

Une analyse de Adam Johnson info

POINTS CLÉS

  1. L’anatomie du mollet étant plus complexe, cet article propose un nouveau système de classification des structures du mollet.
Tous les points clés disponibles seulement pour les membres

CONTEXTE ET OBJECTIFS

Le sport de haut niveau a fait l’objet de nombreuses recherches sur l’évaluation et la prise en charge de la musculature antérieure et postérieure de la cuisse. Cependant, bien qu’il s’agisse de l’un des groupes musculaires les plus fréquemment lésés (1), le complexe du mollet est peu étudié.

Nous savons que la musculature du mollet est constituée d’un tissu conjonctif complexe et unique (2). L’intégrité de ce tissu conjonctif, situé à la fois à la surface et au niveau intramusculaire, est importante pour le fonctionnement normal du membre inférieur. Bien que des recherches sur la partie postérieure de la cuisse (3) aient proposé que l’atteinte du tendon intramusculaire à la suite d’une lésion soit un facteur de mauvais pronostic, cette question n’a pas été étudiée pour la musculature du mollet.

L’objectif principal de cet article était d’évaluer l’intégrité du tissu conjonctif de la musculature du mollet en cas de lésion aiguë et de proposer un système de classification approprié ainsi qu’une corrélation avec le temps de retour au jeu.

Nous savons que la musculature du mollet est constituée d’un tissu conjonctif complexe et unique.
bulb
L’IRM devrait être la modalité d’imagerie de choix en cas de suspicion de lésion musculaire dans cette région.

MÉTHODE

Pour cette étude, les auteurs ont effectué une recherche rétrospective dans leur base de données concernant les patients qui s’étaient présentés à leur clinique avec une suspicion clinique de lésion musculaire aiguë du mollet, confirmée par la suite par une

pour déverrouiller l'accès à cette analyse et 675 autres
En collaboration avec l'Agence EBP
Agence EBP Logo