Avantages et inconvénients de la thérapie de manipulation vertébrale dans le traitement de la cervicalgie non spécifique récente et persistante : revue systématique avec méta-analyse

Une analyse de Dr Jarod Hall info

POINTS CLÉS

  1. La cervicalgie est une affection musculo-squelettique très répandue qui se classe au quatrième rang des causes d’invalidité.
Tous les points clés disponibles seulement pour les membres

CONTEXTE ET OBJECTIFS

La cervicalgie est l’une des affections musculo-squelettiques les plus courantes et les plus invalidantes. Avec une prévalence mondiale de 288,7 millions de cas, elle est le quatrième facteur mondial des années vécues avec un handicap (1, 2, 3). À l’heure actuelle, de nombreuses recommandations fournissent des messages contradictoires sur la prise en charge de la cervicalgie, ce qui crée une certaine confusion chez les prestataires de soins de santé et les patient·e·s. Malgré la diversité des recommandations, il est actuellement admis que leur mise en œuvre peut s’avérer prometteuse pour la prise en charge des cervicalgies.

La thérapie de manipulation vertébrale (SMT) centrée sur la colonne cervicale reste une intervention courante pour la cervicalgie. Dans l’ensemble, l’efficacité de la SMT cervicale pour réduire la douleur et l’incapacité varie d’une étude à l’autre et les résultats semblent dépendre du niveau d’évolution des symptômes, des critères de jugement, des comparateurs, de l’équipoise et de la combinaison ou non avec d’autres interventions.

Aucune revue systématique (RS) récente n’a comparé la SMT cervicale aux interventions mises en avant par les recommandations pour le traitement de la cervicalgie. L’objectif principal de cette étude était d’examiner l’efficacité de la SMT cervicale par rapport aux interventions recommandées et non recommandées sur les critères de jugement de la douleur, de l’incapacité, de l’amplitude des mouvements et de la qualité de vie liée à la santé (QVLS) chez les adultes souffrant d’une cervicalgie récente et persistante. L’objectif secondaire était d’examiner l’efficacité de la SMT cervicale par rapport à la SMT cervicale fictive ou à l’absence d’intervention.

La cervicalgie est l’une des affections musculo-squelettiques les plus courantes et les plus invalidantes. Avec une prévalence mondiale de 288,7 millions de cas, elle est le quatrième facteur mondial des années vécues avec un handicap.
bulb
Il est très probable que la thérapie de manipulation vertébrale déclenche des effets placebo susceptibles d’avoir un impact sur le critère de jugement thérapeutique global pour les patient·e·s.

MÉTHODE

  • La stratégie de recherche des auteur·e·s a permis d’identifier un total de 12 379 études potentielles, dont 6 944 ont été retenues après exclusion des doublons.
pour déverrouiller l'accès à cette analyse et 687 autres
En collaboration avec l'Agence EBP
Agence EBP Logo