Efficacité des mobilisations neurales dans le cadre du traitement de la névralgie cervico-brachiale : revue systématique avec méta-analyse en sous-groupes

Une analyse de Dr Julia Treleaven info

POINTS CLÉS

  1. Tenir compte des différentes causes de la cervicalgie et de la douleur au bras chez les patients.
Tous les points clés disponibles seulement pour les membres

CONTEXTE ET OBJECTIFS

La douleur au bras associée à la cervicalgie est fréquente et associée à des niveaux plus élevés de douleur au cou et d’incapacité (1). Différents sous-types ont été identifiés en fonction de la physiopathologie et des présentations cliniques. Ces sous-types comprennent notamment les patients qui présentent une radiculopathie douloureuse (douleur neuropathique radiculaire et perte de conduction nerveuse), ceux qui présentent une douleur neuropathique radiculaire (sans perte de conduction) accompagnée d’une mécanosensibilité nerveuse et ceux qui présentent une mécanosensibilité nerveuse sans douleur radiculaire.

Les mobilisations neurales (MN), telles que la technique de glissement latéral ou les techniques de glissement neural et les techniques de mise en tension des nerfs, sont utilisées dans la prise en charge de ces patients, mais leur efficacité n’est pas clairement établie par rapport à d’autres traitements. On ignore également si cette efficacité varie d’un sous-type à l’autre.

Cet article est une revue systématique de la littérature visant à déterminer l’efficacité des MN, seules ou associées à d'autres traitements, par rapport à d'autres traitements, ou à l’absence de traitement, sur l’intensité de la cervicalgie ou sur l’échelle d’incapacité cervicale (NDI).

La douleur au bras associée à la cervicalgie est fréquente et associée à des niveaux plus élevés de douleur au cou et d’incapacité.
bulb
Les mobilisations neurales peuvent être bénéfiques pour les patients souffrant de cervicalgie et de douleurs au bras. Leurs effets peuvent toutefois différer entre les sous-groupes de patients ayant une physiopathologie et des présentations cliniques différentes.

MÉTHODE

  • Pour être incluses dans cette revue, les études n’ont été prises en compte que s’il s’agissait d’un essai contrôlé randomisé qui évaluait l’efficacité des MN, soit sur la douleur et l’incapacité cervicales, soit sur l’intensité de la douleur, chez les
pour déverrouiller l'accès à cette analyse et 663 autres
En collaboration avec l'Agence EBP
Agence EBP Logo