Exercices en réalité virtuelle augmentés par l'illusion pour traiter la douleur cervicale : une étude par regroupement d'une série de cas individuel

Une analyse de Dr Sandy Hilton info

POINTS CLÉS

  1. Les dispositifs de réalité virtuelle peuvent être configurés pour des exercices thérapeutiques à domicile et permettent de rassembler des données sur ces exercices.
Tous les points clés disponibles seulement pour les membres

CONTEXTE ET OBJECTIFS

Le postulat de départ de cette étude est qu'il y a un décalage entre la représentation du corps et sa représentation corticale, ce qui peut contribuer à l'émergence de douleurs persistantes. Les auteurs de cet article font un lien avec les représentations altérées et les techniques qui peuvent être utilisées pour cibler et restaurer la précision de cette représentation. Les preuves soutiennent l'idée que les illusions corporelles peuvent être altérées et peuvent influencer un large champ sensoriel et physiologique (les attitudes, la performance cognitive, la température et la réaction histaminique). Bien qu'il soit crédible d'utiliser l'illusion multi-sensorielle, les études qui investiguent le recours à l'illusion pour traiter la douleur ont montré des bénéfices mitigés (1). Les auteurs ont développé cette étude sur la base de la même illusion créée par réalité virtuelle (VR) qui a été utilisée dans un précédent article : ils ont montré que le Motor Offset Visual Illusion (MoOvi) [Illusion par VR qui fait croire qu'il se passe un mouvement plus grand ou plus petit qu'en réalité] est un outil efficace pour augmenter les mouvements cervicaux chez les individus cervicalgiques (2). L'effet sur la douleur au-delà de l'intervention ne fut pas étudié. Cet article explore la possibilité que des exercices basés sur la réalité virtuelle seraient plus efficaces que les mêmes exercices sans illusion pour ceux atteints de douleurs cervicales chroniques modérées à sévères.

Un décalage entre la représentation du corps et sa représentation corticale peut contribuer à l'émergence de douleurs persistantes.
bulb
La réalité virtuelle a le potentiel de changer les représentations corticales et la sensation de mouvement du corps, ce qui permet de donner aux patients la confiance nécessaire pour explorer le mouvement et leur environnement.

MÉTHODE

Les auteurs ont utilisé le regroupement d'une série de cas séparé [replicated single case series] comme modèle d'étude. Les participants ont été inclus s'ils souffraient de douleurs au niveau du cou (intensité de 3/10 ou plus sur la semaine précédente)

pour déverrouiller l'accès à cette analyse et 482 autres
En collaboration avec l'Agence EBP
Agence EBP Logo