Prise en charge de la radiculopathie spondylotique cervicale : revue systématique

Une analyse de Dr Julia Treleaven info

POINTS CLÉS

  1. L'intervention chirurgicale s'est avérée supérieure à la prise en charge conservatrice de la radiculopathie spondylotique cervicale pour la douleur à court et à long terme.
Tous les points clés disponibles seulement pour les membres

CONTEXTE ET OBJECTIFS

La radiculopathie spondylotique cervicale / spondylose cervicale avec radiculopathie (cervical spondylotic radiculopathy, CSR) est une affection relativement courante et spontanément résolutive (1-3). Cependant, des douleurs modérées à sévères au cou et aux membres supérieurs, des paresthésies et des amplitudes cervicales restreintes représentent une incapacité importante chez les personnes atteintes (2).

Le traitement peut aller de la prise en charge conservatrice (notamment les colliers cervicaux, la thérapie manuelle, l'exercice, la traction, l'éducation à la gestion de la douleur et les médicaments) jusqu'à la chirurgie. Les inconvénients de la chirurgie sont les coûts et les risques importants (1). Le traitement conservateur est donc l'option privilégiée, mais les progrès récents des techniques chirurgicales moins invasives et les avantages à court ou à long terme des interventions chirurgicales par rapport aux interventions conservatrices n'ont pas été pris en compte à ce jour.

Cet article, une revue systématique de la littérature, avait pour but d'évaluer les effets à court et à long terme de méthodes chirurgicales spécifiques par rapport aux traitements conservateurs dans la CSR.

La radiculopathie spondylotique cervicale est une affection relativement courante et spontanément résolutive.
bulb
Chez les personnes souffrant de douleurs intenses et désireuses de retourner au travail rapidement, la chirurgie peut avoir un avantage plus important dans la réduction de la douleur à court terme.

MÉTHODE

  • Pour être incluses dans cette revue, les études n'ont été prises en compte que si elles étaient contrôlées randomisées avec une comparaison de la prise en charge conservatrice par rapport à la prise en charge chirurgicale des patients atteints d'une
pour déverrouiller l'accès à cette analyse et 470 autres
En collaboration avec l'Agence EBP
Agence EBP Logo