Association des facteurs liés aux membres inférieurs avec l'équilibre et les chutes chez les personnes âgées : une revue systématique et synthèse clinique

Une analyse de Dr Mariana Wingood info

POINTS CLÉS

  1. Les facteurs suivants devraient être considérés lors de l'évaluation des facteurs de risque liés à la cheville et au pied lors de chutes : les amplitudes, le port de semelles, la force, le chaussage, la douleur, la qualité de la peau plantaire, les changements des tissus mous, et la perte de sensibilité.
Tous les points clés disponibles seulement pour les membres

CONTEXTE ET OBJECTIFS

Une personne âgée sur quatre souffre de douleurs aux pieds (1), et jusqu'à 87 % des personnes âgées ont des déformations des pieds (2). Ces deux types de déficience sont associés à une diminution de la capacité à effectuer les tâches de la vie quotidienne, à une difficulté à marcher et à maintenir son équilibre, et à une diminution de la qualité de vie liée à la santé (1,2). Une partie de cela est due à des changements liés à l'âge, comme la diminution des amplitudes articulaires, la diminution de la force musculaire de la cheville et du pied intrinsèque, une diminution de la pronation, le pied plat, l'augmentation de la prévalence des déformations du pied, les modifications tégumentaires, et une peau plantaire qui devient plus fine (3).

Les auteurs de cette publication ont pensé qu'il était important d'identifier précocement ces déficiences et de les prendre en charge avant que l'individu ne soit placé dans la catégorie 'à risque élevé de chute'. Le but principal des auteurs était donc d'examiner chez les adultes vivant chez eux les preuves existantes et de décrire l'influence de la jambe, du pied, de la cheville, et des facteurs liés au chaussage sur l'équilibre, la marche, et le risque de chute. Le but secondaire des auteurs était de synthétiser les données ainsi collectées et de développer des schémas visuels qui mettraient en exergue les liens entre les facteurs des membres inférieurs et le risque de chute.

Une personne âgée sur quatre souffre de douleurs aux pieds, et jusqu'à 87 % des personnes âgées ont des déformations des pieds.
bulb
Cette revue systématique rappelle aux praticiens l'importance d'inclure l'évaluation du pied et de la cheville lors d'une évaluation multifactorielle du risque de chute.

MÉTHODE

Design : revue systématique Bases de données : PubMed, Embase, PsycINFO, CINAHL, Web of Science, Cochrane Library, et Age Line Critères d'inclusion : les études devaient inclure des adultes âgés de plus de 55 ans vivant chez eux et elles

pour déverrouiller l'accès à cette analyse et 482 autres
En collaboration avec l'Agence EBP
Agence EBP Logo