Des exercices de step à bas volume et réalisés à la maison, peuvent améliorer la puissance et la fonction des muscles des membres inférieurs chez les femmes âgées vivant à domicile.

Une analyse de Dr Mariana Wingood info

POINTS CLÉS

  1. La perte de masse musculaire liée à l'âge, accrue par l'inactivité physique, génère des limitations fonctionnelles et des restrictions d'activité.
Tous les points clés disponibles seulement pour les membres

CONTEXTE ET OBJECTIFS

Il peut y avoir des limitations fonctionnelles pour de multiples raisons, deux facteurs primaires prépondérants étant l'inactivité physique et la perte de force musculaire liée à l'âge (1). La perte de force musculaire liée à l'âge débute aux alentours de 30 ans et s'accélère après 50 ans. Les individus perdent alors jusqu'à 15 % de la force musculaire par décennie (2). Ce taux s'accentue si l'on regarde la puissance musculaire, en particulier chez les individus dont la mobilité est altérée.

Ce déclin de la force et de la puissance est le résultat d'une augmentation des difficultés à réaliser les activités de la vie quotidienne, comme la montée des escaliers, se lever d'une chaise et faire les tâches ménagères (1,4). Il est donc recommandé que tous les individus, en particulier les femmes adultes plus âgées, participent à des programmes d’entraînement en résistance progressive (ERP) qui incorporent des exercices de puissance (4-6).

Malheureusement, la proportion d'adultes qui participe à des ERP diminue avec l'âge. Les raisons sont multiples dont le manque d'accès aux infrastructures et aux équipements, le manque de temps, le coût, la gène occasionnée, le manque de cours approprié à leur âge, et la peur de se blesser ou de la maladie (7,8). Pour résoudre plusieurs de ces problématiques, les auteurs de cette étude ont décidé de mettre en place des programmes d'ERP qui incluent des exercices en puissance qui peuvent être effectués à la maison. L'objectif de cette étude était d'évaluer l'impact d'un programme d'exercices de step avec charges évalué par la force et la puissance musculaire ainsi que par les capacités fonctionnelles.

La perte de force musculaire liée à l'âge débute aux alentours de 30 ans et s'accélère après 50 ans, avec une perte allant jusqu'à 15 % de la force musculaire par décennie.
bulb
Établir un programme d'exercices qui soit au plus proche des capacités fonctionnelles importantes pour le patient est clé afin d'en faciliter l'observance.

MÉTHODE

Design : quasi-expérimental en cross over

pour déverrouiller l'accès à cette analyse et 470 autres
En collaboration avec l'Agence EBP
Agence EBP Logo