Effet de l’entraînement fractionné de haute intensité dans le cadre des soins primaires de kinésithérapie pour les patients souffrant d’arthrite inflammatoire : essai contrôlé randomisé ExeHeart

Une analyse de Todd Hargrove info

POINTS CLÉS

  1. Les exercices de haute intensité dispensés en kinésithérapie ont amélioré la condition cardiorespiratoire des patients souffrant d’arthrite inflammatoire, sans effets indésirables.
Tous les points clés disponibles seulement pour les membres

CONTEXTE ET OBJECTIFS

Les patients souffrant d’arthrite inflammatoire (AI) présentent un risque élevé de maladie cardiovasculaire (MCV), qui s’explique en partie par les effets de l’inflammation systémique sur le système vasculaire. L’activité physique a une influence majeure sur l’aptitude cardiorespiratoire, une mesure reconnue et cliniquement importante de la manière dont le corps fournit de l’oxygène aux muscles qui travaillent. L’aptitude cardiorespiratoire est un facteur de risque indépendant et modifiable des MCV, et de modestes augmentations de l’aptitude cardiorespiratoire sont associées à une plus grande longévité et à un risque plus faible d’événements cardiovasculaires.

Cet essai contrôlé randomisé visait à déterminer l’effet de l’entraînement fractionné de haute intensité sur la condition cardiorespiratoire et d’autres facteurs de risque de maladie cardiovasculaire chez les patients souffrant d’AI.

Les patients souffrant d’arthrite inflammatoire présentent un risque élevé de maladie cardiovasculaire.
bulb
Les cliniciens peuvent recommander cette approche aux patients souffrant d’arthrite inflammatoire qui cherchent à améliorer leur condition cardiovasculaire.

MÉTHODE

  • Soixante patients souffrant d’AI ont été assignés de manière aléatoire entre un groupe d’exercices et un groupe témoin. Le groupe témoin a reçu les soins habituels, et le groupe des exercices a reçu les soins habituels et effectué trois séances
pour déverrouiller l'accès à cette analyse et 687 autres
En collaboration avec l'Agence EBP
Agence EBP Logo