Effets d’une inégalité de longueur des membres inférieurs induite artificiellement sur la symétrie de la marche et de la course sur tapis roulant chez des étudiants en bonne santé : étude expérimentale en laboratoire

Une analyse de Dr Sarah Haag info

POINTS CLÉS

  1. L’inégalité de longueur des membres inférieurs (ILMI) a eu un impact sur la symétrie de la démarche.
Tous les points clés disponibles seulement pour les membres

CONTEXTE ET OBJECTIFS

L’inégalité de longueur des membres inférieurs (ILMI) est une déviation posturale courante. L’ILMI étant liée à la douleur et à la fonction, sa signification fait l’objet de débats. Certains chercheurs affirment qu’une ILMI d’à peine 1 cm doit être corrigée pour réduire le risque de complications futures, tandis que d’autres rapportent que des ILMI allant jusqu’à 6 cm n’ont pas d’impact significatif sur la fonction humaine (1).

Cette étude visait à approfondir les connaissances existantes sur les effets de l’ILMI sur la symétrie de la démarche, la force de réaction du sol (FRS) et l’activité électromyographique (EMG) des muscles de la région lombo-pelvienne pendant la marche et la course.

Certains chercheurs affirment qu’une inégalité de longueur des membres inférieurs d’à peine 1 cm peut devoir être corrigée pour réduire le risque de complications futures.
bulb
Lorsqu’une présentation clinique est attribuée à l’ILMI seule, elle doit l’être avec prudence.

MÉTHODE

  • Cette étude a utilisé une approche mixte pour mesurer l’impact d’une ILMI de 0, 1, 2 et 3 cm induite artificiellement chez 26 étudiants en bonne santé. Au cours de la première séance, l’ILMI, la scoliose, le type de pied
pour déverrouiller l'accès à cette analyse et 663 autres
En collaboration avec l'Agence EBP
Agence EBP Logo