Est-ce que la présence d'une personne au côté du patient influence l'évaluation fonctionnelle de la marche

Une analyse de Dr Mariana Wingood info

POINTS CLÉS

  1. Avoir les mains posées sur le patient en parade [hands-on guarding] ne semble pas influencer la performance lors de l'évaluation fonctionnelle de la marche lorsque cette méthode est effectuée par un kinésithérapeute expérimenté et que le participant est une personne âgée vivant chez elle en dehors des maisons spécialisées.
Tous les points clés disponibles seulement pour les membres

CONTEXTE ET OBJECTIFS

Lors de l'évaluation de l'équilibre et du risque de chute, les cliniciens poussent leurs patients jusqu'au point de déséquilibre, mais sans chute. Pour minimiser ce risque, les cliniciens ont tendance à utiliser une ceinture de transfert et de marche et les techniques de sécurisation appropriées. Récemment, l'utilisation de ceintures de transfert et de marche et de techniques de sécurisation a été remise en question, car la recherche a identifié que le contact externe, même s'il ne s'agit que d'un léger toucher passif du bout des doigts, peut avoir un impact sur le contrôle postural pendant une position stable (1), lorsqu'il y a une perturbation inattendue (2) et en marchant (3).

En raison de ces résultats et de la peur d'avoir un impact sur l'évaluation ou l'intervention, certains cliniciens ont décidé de fournir une sécurisation minimale, voire nulle. Cependant, aucune étude n'a examiné l'impact du toucher lorsque l'intention n'est pas de faciliter le contrôle de l'équilibre, mais plutôt d'empêcher une chute au sol. Par conséquent, la conclusion tirée par certains cliniciens - que le fait de fournir une sécurisation du patient en le touchant a un impact sur les résultats des critères d'évaluation - peut ne pas être vraie. Les auteurs de cette étude ont décidé d'examiner l'effet de la sécurisation du patient avec contact lorsque l'intention de la protection est de prévenir une chute chez les personnes âgées vivant chez elles hors de structures. Les auteurs ont émis l'hypothèse qu' (1) il n'y aurait pas de différence significative dans les scores de l'évaluation fonctionnelle de la marche [Functional Gait Assessment (FGA)] lors de la comparaison de la sécurisation du patient avec contact [Contact Guarding ou CG] ou sans contact [Standby Guarding ou SG], et (2) les participants ne percevraient pas de différence entre les deux méthodes de sécurisation.

Même un contact léger du bout des doigts peut avoir un impact sur le contrôle postural pendant une position stable, lorsqu'il y a une perturbation inattendue et en marchant.
bulb
Les patients ont tendance à avoir moins peur de tomber si on leur procure un sentiment de sécurité grâce à la sécurisation.

MÉTHODE

Participants

pour déverrouiller l'accès à cette analyse et 470 autres
En collaboration avec l'Agence EBP
Agence EBP Logo