Étirement fascial ou musculaire ? Revue narrative

Une analyse de Dr Carlo Wood info

POINTS CLÉS

  1. Une unité musculotendineuse est connectée en série tandis que le fascia est structuré en réseau parallèle.
Tous les points clés disponibles seulement pour les membres

CONTEXTE ET OBJECTIFS

Le mécanisme de l’étirement n’est pas clairement compris. On présume que certaines adaptations mécaniques se produisent au niveau du fascia. Bien que l’action intégrative du tendon, du muscle et du fascia soit cruciale, il est nécessaire de tenir compte de la variabilité de la résistance à l’étirement entre ces tissus, qui est due à des différences de propriétés biomécaniques spécifiques à chaque tissu. Il faut également se rappeler que la thixotropie peut modifier les propriétés viscoélastiques de la matrice extracellulaire dans le tendon, le fascia et le muscle.

Le but de cet article était de passer en revue les différences/similitudes thixotropiques et mécaniques entre le muscle, le tendon et le fascia lors de l'étirement.

On émet l’hypothèse que certaines adaptations mécaniques se produisent au niveau du fascia lors de l’étirement.
bulb
Lorsque l'on considère les courbes de contrainte-déformation de divers tissus, il est probable que les fascias puissent être considérés comme le facteur limitant.

MÉTHODE

Cet article n’a pas été conçu pour constituer une analyse exhaustive. Cette revue a été rédigée dans le but d'aborder les caractéristiques biomécaniques des fascias en comparaison avec les muscles et les tendons, afin de mieux comprendre les mécanismes de

pour déverrouiller l'accès à cette analyse et 470 autres
En collaboration avec l'Agence EBP
Agence EBP Logo