Kinésithérapie dans l'encéphalomyélite myalgique/syndrome de fatigue chronique dans le contexte du malaise post-effort : revue systématique et synthèse narrative

Une analyse de Dr Xiaoqi Chen info

POINTS CLÉS

  1. L'encéphalomyélite myalgique/syndrome de fatigue chronique (EM/SFC) se caractérise par une fatigue invalidante, exacerbée par un effort physique et mental avec un impact sur les fonctions multi systémiques et n'est pas soulagée par le repos.
Tous les points clés disponibles seulement pour les membres

CONTEXTE ET OBJECTIFS

L'encéphalomyélite myalgique/syndrome de fatigue chronique (EM/SFC) est une maladie chronique caractérisée par une fatigue invalidante affectant plusieurs systèmes. À l'heure actuelle, le SFC est diagnostiqué par exclusion après la présence de symptômes en continu pendant six mois. Les personnes atteintes du SFC comprennent celles qui ont une incapacité légère (réduction de 50 % du niveau d'activité prémorbide), une incapacité modérée (principalement confinées à la maison) à une incapacité très importante (complètement dépendantes et alitées).

Malheureusement, il existe des idées fausses et inutiles autour du SFC, notamment celles que ces patients sont "juste fatigués", anxieux ou ont des problèmes mentaux, ou alors qu'ils sont hypocondriaques, et qu'ils devraient "juste aller de l'avant". Ces fausses croyances sont nocives et peuvent souvent amener les personnes atteintes du SFC à dépasser leurs limites, provoquant de graves rechutes et parfois une invalidité permanente.

La caractéristique principale du SFC est le « malaise post-effort » (post-exertional malaise, PEM), qui peut être aggravé non seulement par des tâches physiques, mais également par un effort cognitif et émotionnel. Le PEM peut survenir à un niveau disproportionné par rapport au niveau d'effort initial et n'est pas soulagé par le repos, ce qui entraîne ce que les patients appelleraient une «flambée» qui peut survenir pendant des heures jusqu'à un mois après l'effort.

La communauté des malades du SFC est soutenue par un grand nombre de défenseurs des droits des patients, scientifiques et cliniciens, et dernièrement, le sujet de la kinésithérapie a été très controversé au sein de cette communauté. L'objectif de cette revue était de résumer les résultats d'une revue systématique des preuves actuelles sur les effets des interventions en kinésithérapie sur le SFC compte tenu de l'importance du PEM dans les critères de diagnostic appliqués.

La caractéristique principale de l'encéphalomyélite myalgique/syndrome de fatigue chronique est le « malaise post-effort ».
bulb
De petites doses d'activité physique douce qui ne déclenchent pas de PEM peuvent parfois être tolérées, mais cela dépend beaucoup de l'individu.

MÉTHODE

L'étude était une revue systématique des essais contrôlés randomisés (ECR) à partir de l'année 2000 utilisant les bases de données PubMed, CINAHL et PEDro entre février et avril 2020. Les articles ont été inclus si la population était composée de

pour déverrouiller l'accès à cette analyse et 675 autres
En collaboration avec l'Agence EBP
Agence EBP Logo