La bobologie du sportif, faut-il y faire attention ? Augmentation du risque de blessure à la suite d'une plainte physique chez le footballeur

Une analyse de Adam Johnson info

POINTS CLÉS

  1. Le risque de lésion est multiplié par 6 lorsqu'un footballeur semi-professionnel rapporte une plainte physique la semaine précédente.
Tous les points clés disponibles seulement pour les membres

CONTEXTE ET OBJECTIFS

Afin de mettre en place des stratégies efficaces de prévention des blessures, il est important de vraiment comprendre la manière dont surviennent, au sein de la cohorte, les lésions qui engendrent une perte de temps de jeu ainsi que les potentiels facteurs contributifs. La littérature actuelle sur la surveillance des blessures ne prend en compte que la perte de temps liés aux plaintes des joueurs (1).

L'objectif de cette étude était de comparer la prévalence et l'impact de toutes les 'plaintes physiques' chez les footballeurs semi-professionnels avec comme but secondaire de déterminer le risque relatif d'avoir une blessure qui engendre une perte de temps de jeu dans la semaine qui suit la déclaration d'une plainte, une plainte initiale qui elle n'engendrait pas de perte de temps de jeu.

Afin de mettre en place des stratégies efficaces de prévention des blessures, il est important de vraiment comprendre la manière dont surviennent les lésions au sein de la cohorte.
bulb
Cette étude montre bien l'importance d'avoir une composante subjective lors des protocoles de dépistage, avec des questionnaires auto-rapportés qui montrent des résultats positifs en relation avec l'identification de risque de blessure.

MÉTHODE

Des joueurs de 25 équipes, provenant de 10 clubs de football semi-professionnels différents au sein de la deuxième et troisième division australienne, ont été recrutés pour cette étude. Les données relatives au temps de perte de jeu (TPJ) après une

pour déverrouiller l'accès à cette analyse et 470 autres
En collaboration avec l'Agence EBP
Agence EBP Logo