La marchabilité perçue du quartier est associée aux chutes récentes chez les personnes âgées vivant en milieu urbain

Une analyse de Dr Mariana Wingood info

POINTS CLÉS

  1. Lorsqu'on prescrit la marche comme modalité d'activité physique, il faut tenir compte de la marchabilité du quartier (comme l'environnement bâti).
Tous les points clés disponibles seulement pour les membres

CONTEXTE ET OBJECTIFS

L'activité physique est une composante nécessaire à un mode de vie sain et réduit l'incidence des chutes et le risque de chutes chez les personnes âgées (1). Chez les personnes âgées, la marche est l'activité physique la plus souvent rapportée (2). Il est donc essentiel de tenir compte des barrières personnelles, sociales ou environnementales à la marche.

Ces barrières environnementales sont e ntre autres composées de l'environnement bâti et du potentiel piétonnier du milieu, ou marchabilité (walkability). La marchabilité est l'évaluation de la facilité avec laquelle il est possible de marcher dans une zone. Elle est basée sur l'utilisation du sol, la connectivité des rues, la densité résidentielle, la présence d'installations pour la marche ou le vélo et la sécurité (3). Voir l'encadré 1 pour plus de détails sur les barrières environnementales liées à l'activité physique et les méthodes d'évaluation.

Image

Les objectifs de cette étude étaient de :

  • Décrire les perceptions des personnes âgées vivant en milieu urbain quant à la marchabilité de leur quartier en fonction de l'historique des chutes.

  • Examiner les associations entre la notion de marchabilité d'un quartier et les chutes tout en contrôlant les facteurs de risque de chute.

Chez les personnes âgées, la marche est l'activité physique la plus souvent rapportée.
bulb
En savoir plus sur les barrières environnementales d'un patient peut aider à identifier les ressources ou les recommandations dont un patient peut avoir besoin pour atteindre les niveaux d'activité physique recommandés, ce qui peut aider à réduire son risque de chute.

MÉTHODE

Participants : 132 adultes âgés de 65 ans et plus vivant en milieu urbain qui pouvaient marcher avec ou sans aide de marche et recevoir des services médicaux dans un centre de santé.

pour déverrouiller l'accès à cette analyse et 470 autres
En collaboration avec l'Agence EBP
Agence EBP Logo