La puissance musculaire est plus importante que la force pour prévenir les chutes chez les personnes âgées vivant au sein de la collectivité

Une analyse de Dr Mariana Wingood info

POINTS CLÉS

  1. La puissance musculaire est une composante essentielle de la prévention des chutes.
Tous les points clés disponibles seulement pour les membres

CONTEXTE ET OBJECTIFS

Chez les adultes vieillissant·e·s, la puissance musculaire est un meilleur indicateur des limitations fonctionnelles que d’autres capacités physiques telles que la force musculaire ou la capacité aérobie maximale (1, 2). La puissance musculaire a également été identifiée comme une composante essentielle de la prévention des chutes (3). En raison de son importance, les kinésithérapeutes doivent être en mesure d’évaluer et de surveiller les changements de la puissance musculaire.

Cependant, la plupart des protocoles de test disponibles ne sont pas adaptés à la pratique clinique car ils nécessitent un équipement coûteux ou sont chronophages. Deux tests de puissance musculaire qui ne répondent pas à ces critères et qui sont réalisables en pratique clinique sont le test de montée de quatre volées d’escaliers et le test du lever de chaise (5x FTSST) (1, 4).

L’objectif principal de cette étude était de déterminer si les mesures de la force ou de la puissance musculaire permettaient de mieux différencier les personnes qui chutent des autres. L’objectif secondaire était de déterminer le seuil optimal pour différencier les personnes qui chutent des autres.

Chez les adultes vieillissant·e·s, la puissance musculaire est un meilleur indicateur des limitations fonctionnelles que d’autres capacités physiques telles que la force musculaire ou la capacité aérobie maximale.
bulb
Les personnes âgées ayant participé à un entraînement de la puissance ont obtenu des améliorations plus significatives de leurs performances fonctionnelles que celles qui ont participé à un renforcement musculaire conventionnel.

MÉTHODE

Participant·e·s : les participant·e·s devaient être âgé·e·s d’au moins 65 ans et ne pas avoir d’antécédents de troubles musculo-squelettiques, neurologiques, orthopédiques ou cardiovasculaires, et présenter un score Mini-Mental State Examination > 25.

pour déverrouiller l'accès à cette analyse et 651 autres
En collaboration avec l'Agence EBP
Agence EBP Logo