L'entraînement en force et en puissance en réadaptation : principes fondamentaux et stratégies pratiques pour que les athlètes retrouvent la haute performance

Une analyse de Dr Teddy Willsey info

POINTS CLÉS

  1. Il a été démontré que les déficits résiduels de force maximale, de vitesse de développement de la force et de la puissance maximale persistent pendant des années après des blessures sportives.
Tous les points clés disponibles seulement pour les membres

CONTEXTE ET OBJECTIFS

Le développement et la restauration de la puissance maximale, de la vitesse de développement de la force (VDF) et de la force réactive sont essentiels dans l'entraînement et la rééducation des athlètes de haut niveau. Suite aux premières étapes de la rééducation, les athlètes présentent souvent des déficits qui continuent durant leur retour à la phase sportive. De nouvelles recherches indiquent que des déficits prolongés de la puissance et de la production de la force sont des facteurs de risque importants contribuant aux taux de récidive élevés des blessures aux ischio-jambiers et des déchirures du LCA. Le but de cet article était d'évaluer la littérature actuelle sur le développement de la force en réadaptation sportive et de suggérer des stratégies fondées sur des preuves pour cibler une résolution de ces déficits.

Les déficits dans la puissance et dans la production de force sont des facteurs de risque importants contribuant aux taux élevés de re-blessures chez les ischio-jambiers et dans les déchirures du LCA.
bulb
Un entraînement de résistance sous-maximal lent est important au début de la rééducation, mais il doit être remplacé par un entraînement de résistance plus rapide et plus lourd dès que l'athlète peut tolérer des charges plus élevées.

MÉTHODE

Cet article était un synopsis bien écrit explorant les sujets actuels liés à l'entrainement et à la réadaptation sportive, allant des recommandations de coopération interdisciplinaire, à la nécessité d'une batterie de tests pour le retour au sport après blessures du

pour déverrouiller l'accès à cette analyse et 687 autres
En collaboration avec l'Agence EBP
Agence EBP Logo