Les conseils d'un kinésithérapeute aux patients âgés hospitalisés sur l'importance de rester actif physiquement pendant l'hospitalisation réduisent la sédentarité, augmentent le nombre de pas quotidiens et préservent la mobilité : un essai randomisé

Une analyse de Dr Mariana Wingood info

POINTS CLÉS

  1. Les hospitalisations ont tendance à être associées à de faibles niveaux d'activité physique, ce qui peut entraîner une perte d'autonomie liée à une réduction de la force musculaire et de la performance fonctionnelle.
Tous les points clés disponibles seulement pour les membres

CONTEXTE ET OBJECTIFS

L'activité physique est associée à une réduction de 30 % du taux de mortalité chez les personnes âgées sans maladie chronique et à une réduction de 47 % du taux de mortalité des personnes âgées atteintes d'une maladie chronique (1). Être actif diminue également le risque de morbidité non liée à la mortalité, tel que le risque accru de blessure, de fragilité, de chute, de dépendance fonctionnelle et d'invalidité (2). Malheureusement, les niveaux d’activité des personnes âgées diminuent avec le vieillissement, ce qui accroît considérablement le risque de mortalité et de morbidité liée à l’inactivité (3). Ce risque est encore plus amplifié lorsqu'une personne âgée est hospitalisée. Les personnes âgées hospitalisées deviennent plus sédentaires et, puisque les personnes hospitalisées ont généralement une réserve fonctionnelle plus faible, l’hospitalisation peut avoir des effets néfastes sur la morbidité de l’individu (4). Par conséquent, l'incorporation de l'activité physique pendant un séjour à l'hôpital peut être un facteur important pour prévenir certaines des conséquences de l'inactivité énumérées ci-dessus.

Cette étude visait à évaluer l'impact d'un programme d'orientation pour les patients âgés sur l'importance de rester physiquement actif pendant une hospitalisation. Les chercheurs de cette étude souhaitaient voir si la mise en œuvre de ce programme améliorerait l'activité, la mobilité, la force, la durée du séjour et les complications chez les patients âgés.

L'activité physique est associée à une réduction du taux de mortalité de 30 % chez les personnes âgées sans maladie chronique et à une réduction du taux de mortalité de 47 % chez les personnes âgées souffrant de maladie chronique.
bulb
Dans l’ensemble, une simple intervention, telle que fournir des conseils verbaux et écrits pour rester actif pendant l’hospitalisation, semble améliorer les niveaux d’activité physique chez les patients hospitalisés âgés.

MÉTHODE

Conception : Essai clinique randomisé en aveugle.

pour déverrouiller l'accès à cette analyse et 687 autres
En collaboration avec l'Agence EBP
Agence EBP Logo