L'inconfort lors de l'entrainement par restriction du flux sanguin : revue

Une analyse de Dr Nicholas Rolnick info

POINTS CLÉS

  1. L'entrainement par restriction du flux sanguin (ERFS) engendre un plus grand niveau de sensations perçues désagréables (inconfort, effort et douleurs musculaires) que le même entrainement sans ERFS.
Tous les points clés disponibles seulement pour les membres

CONTEXTE ET OBJECTIFS

L'entrainement par restriction du flux sanguin ou ERFS [Blood flow restriction training] consiste à effectuer un exercice à faible charge (20-50 % 1RM) avec l'application d'un brassard ou d'une sangle sur la partie proximale du membre pour réduire le flux sanguin vers le membre. Cette technique permet d'obtenir une plus grande hypertrophie et un meilleur gain de force pendant l'entrainement contre résistance par rapport au même exercice effectué sans restriction du flux sanguin (à partir du moment où l'exercice n'est pas réalisé jusqu'à la fatigue volontaire). Il offre également une multitude d'autres avantages (par exemple sur la capacité cardiovasculaire, l'endurance musculaire, etc.) en fonction du type d'exercice effectué.

Cependant, le compromis pour ces avantages est une augmentation constamment observée des sensations perçues désagréables [perceptual demands] (c'est-à-dire de l'effort perçu, de l'inconfort et des douleurs musculaires). Un facteur de complication dans la littérature sur l'ERFS est l'inconstance de la manière dont l'ERFS a été mis en place. Par exemple, certaines études utilisent des pressions arbitraires (c'est-à-dire 200 mmHg par personne quelle que soit la taille des membres), tandis que d'autres appliquent une pression individualisée.

Comprendre comment atténuer les augmentations excessives des sensations perçues désagréables peut aider à accroitre l'adhésion du patient à un programme d'entrainement à long terme. Cet article de synthèse a synthétisé le corpus actuel de preuves sur les facteurs qui influent sur les sensations perçues désagréables, afin de guider les professionnel·le·s de la rééducation sur les moyens de minimiser l'inconfort induit par l'ERFS.

L'entrainement par restriction du flux sanguin consiste à effectuer un exercice à faible charge (20-50% 1RM) avec l'application d'un brassard ou d'une sangle sur la partie proximale du membre pour réduire le flux sanguin vers le membre.
bulb
Le corpus actuel des preuves soutient l’utilisation de pressions personnalisées pour aider à réduire l'excès de sensations désagréables pendant l'entrainement, augmentant ainsi le potentiel d’adhésion à long terme.

MÉTHODE

  • Les auteur·e·s ont recherché des termes tels que «inconfort et restriction du débit sanguin», «douleur et restriction du débit sanguin», «douleur ischémique et restriction du débit sanguin», «perception et occlusion» et «perception et restriction du débit sanguin» sur Google et
pour déverrouiller l'accès à cette analyse et 470 autres
En collaboration avec l'Agence EBP
Agence EBP Logo