Utilisation des principes de spécificité et de surcharge pour prévenir par l'exercice la sarcopénie, les chutes et les fractures

Une analyse de Dr Mariana Wingood info

POINTS CLÉS

  1. Les exercices de prévention des chutes, des fractures et de la sarcopénie doivent inclure des exercices de renforcement à effort élevé, effectués au moins deux fois par semaine avec une surcharge progressive.
Tous les points clés disponibles seulement pour les membres

CONTEXTE ET OBJECTIFS

Presque toutes les personnes âgées (91 %) n'atteignent pas les niveaux d'activité physique hebdomadaires recommandés, notamment les 150 minutes par semaine d'activité physique aérobique modérée à intense, un renforcement deux fois par semaine pour tous les principaux groupes musculaires et des activités physiques qui mettent en jeu l'équilibre (1).

L'activité physique effectuée dans un but précis, comme la prévention de la sarcopénie, des chutes et des fractures, est appelée exercice. Il s'est avérée diminuer ou prévenir les chutes, les incapacités et la perte osseuse, musculaire et de force (2, 3). Cependant, les spécificités liées aux principes d'exercice qui alimentent la conception des programmes de prévention des chutes, des fractures et de la sarcopénie n'ont pas encore fait l'objet d'une revue systématique.

L'objectif de cette revue était de présenter des preuves sur l'exercice et ce que l'on sait de la spécificité de l'exercice et de la surcharge progressive liée à la prévention des chutes, des fractures et de la sarcopénie.

Presque toutes les personnes âgées (91 %) n'atteignent pas les niveaux d'activité physique hebdomadaires recommandés.
bulb
Il est recommandé aux personnes âgées d'effectuer deux fois par semaine des exercices de résistance progressifs et à une intensité suffisante pour apporter des changements significatifs.

MÉTHODE

Deux experts de l'exercice ont effectué une revue narrative.

pour déverrouiller l'accès à cette analyse et 687 autres
En collaboration avec l'Agence EBP
Agence EBP Logo