Utilisation d’un biofeedback en temps réel pour modifier la biomécanique de course à pied : un essai contrôlé randomisé

Une analyse de Tom Goom info

POINTS CLÉS

  1. La majorité des coureurs semblent être en mesure de passer à une attaque du pied au sol pas sur le talon après une seule séance d’entrainement.
Tous les points clés disponibles seulement pour les membres

CONTEXTE ET OBJECTIFS

Le Saint Graal dans la recherche sur la course à pied a longtemps été de trouver un moyen de prévenir les blessures en course. L’une des méthodes suggérées consiste à changer l’attaque du pied au sol d’un coureur de l’arrière-pied (le talon) et à le faire atterrir sur l’avant-pied. Il a été suggéré que cela pourrait réduire le stress sur le genou et la charge d'impact, entraînant une réduction du taux de blessures. Cette étude a examiné deux méthodes de ré-entraînement des coureurs à une attaque du pied au sol non « sur l’arrière-pied » pour examiner leur efficacité et leur impact sur les blessures en course à pied.

Les partisans de l’attaque avant-pied affirment que cette méthode peut réduire le stress sur le genou et la charge d'impact, entraînant une réduction du nombre de blessures.
bulb
Une seule session d'entrainement avec analyse vidéo et signaux appropriés semble suffisante pour promouvoir un changement durable du schéma de course pour la majorité des sujets.

MÉTHODE

128 coureurs non blessés (recrues du ministère de la défense âgée de 18 à 50 ans) ont été recrutés et randomisés en deux groupes : un groupe témoin et un groupe avec le biofeedback en temps réel. Les deux groupes

pour déverrouiller l'accès à cette analyse et 470 autres
En collaboration avec l'Agence EBP
Agence EBP Logo