La douleur ne se limite pas aux lésions tissulaires : huit principes pour guider la prise en charge de la douleur aigüe non traumatique dans le sport

Une analyse de Dr Sandy Hilton info

POINTS CLÉS

  1. Il y a un écart entre ce que l'on sait de la douleur et la façon dont la douleur non traumatique est décrite aux athlètes.
Tous les points clés disponibles seulement pour les membres

CONTEXTE ET OBJECTIFS

Les blessures surviennent lorsque les contraintes sur les tissus ou les articulations sont supérieures à la capacité des tissus à gérer cette contrainte. Dans le sport, cette blessure peut être traumatique avec un mécanisme lésionnel clair. Cependant, il peut également y avoir de la douleur là où aucun traumatisme clair ne s'est produit. La prise en charge de ces blessures non traumatiques demeure un problème ; il y a une incompréhension persistante de la nature de la douleur et certains continuent de croire que s'il y a douleur c'est qu'il y a forcément une lésion sur le site de la douleur.

Pour répondre au besoin de formation à tous les niveaux (athlètes, entraineurs, préparateurs, médecins), les auteur∙rice∙s de cet éditorial ont proposé un ensemble de principes à utiliser comme directives de traitement et d'éducation. L'adoption mondiale de ces principes modifierait considérablement l'allocation des ressources et la prise en charge dans le sport.

Les blessures surviennent lorsque les contraintes sur les tissus ou les articulations sont supérieures à la capacité des tissus à gérer cette contrainte.
bulb
Adopter ces principes peuvent aider à réduire les répercutions de la douleur et prolonger la participation au sport.

MÉTHODE

Il s'agit d'un éditorial accompagné d'une infographie conçue pour être partagé facilement au sein des établissements et des organisations afin d'encourager des soins coordonnés et un cadre commun de prise en charge.

pour déverrouiller l'accès à cette analyse et 470 autres
En collaboration avec l'Agence EBP
Agence EBP Logo