La marginalisation des personnes souffrant de douleurs à cause de leur situation sociale

Une analyse de Dr Sandy Hilton info

POINTS CLÉS

  1. L'espérance de vie peut varier de 20-30 ans selon le lieu de résidence
Tous les points clés disponibles seulement pour les membres

CONTEXTE ET OBJECTIFS

La douleur ne cesse d'être une problématique globale, à la fois en termes de souffrance humaine et de coûts associés. Plusieurs études ont montré que le lieu de résidence [selon la division par code postal, qui peut représenter un quartier d'une même ville]est un indicateur clé de santé, d'accès aux soins, et qu'il peut exister des variations de l'espérance de vie pouvant aller jusqu'à 20-30 ans même si les personnes ne vivent qu'à quelques kilomètres les unes des autres (1,2).

Les auteurs de cet article ont pour but de s'attaquer aux défis liés à la gestion de la douleur chez les personnes qui sont 'en marge' de la société d'un point de vue social ou économique (3). Il est important d'éviter une généralisation abusive ou stéréotypée lorsque l'on cherche à détecter une personne marginale car n'oublions pas qu'une personne peut appartenir à plusieurs groupes. Certaines personnes faisant partie de groupes marginaux, sont en bonne santé et sont résilients alors que d'autres ont besoin de soins qu'il leur est extrêmement difficile d'obtenir.

Bien que la douleur affecte tout le monde, l'accès à la prise en charge de la douleur reste inégale.
bulb
Prenez le temps d'écouter et de valider l'expérience de la douleur de votre patient.

MÉTHODE

Les auteurs mettent en avant la probabilité de douleur dans certaines populations qui sont typiquement exclues des études à cause des difficultés liées aux comorbidités et à l'accès aux soins (voir tableau 1).

pour déverrouiller l'accès à cette analyse et 675 autres
En collaboration avec l'Agence EBP
Agence EBP Logo