Débloquez nos 626 analyses de littérature dès maintenant En savoir plus

La sensibilisation centrale dans la douleur musculosquelettique : un peu perdu·e ?

Une analyse de Dr Sandy Hilton info

POINTS CLÉS

  1. La sensibilisation centrale est un mécanisme neurophysiologique normal.
  2. La sensibilisation centrale est un processus adaptatif et comprend notamment des changements au niveau de la corne dorsale et de l'intégration de ces derniers au sein des structures corticales.
  3. Il n'y a pas de test clinique pour la sensibilisation centrale, mais des tests sensoriels quantitatifs sont parfois utilisés comme marqueur de substitution.
  4. Les questionnaires actuellement disponibles ont des problèmes de validité de construit [conceptuelle] et peuvent être davantage corrélés aux mesures psychologiques.

CONTEXTE ET OBJECTIFS

La douleur musculosquelettique reste un problème mondial malgré des décennies de recherche. Afin de traiter plus efficacement ce problème, il est impératif que les cliniciens continuent de mettre à jour leur compréhension de la douleur. Il s'agit d'un processus lent, et l'intégration de la physiologie présentée dans cet article n'est pas encore pleinement mise en œuvre en pratique clinique.

Il y a eu un appel au changement en faveur d'une approche biopsychosociale dans les années 1990. Une partie de ce changement consiste à reconnaitre que la douleur est influencée par des informations périphériques et des mécanismes centraux. Ceci est généralement appelé «approche descendante et ascendante» [top-down and bottom-up approach], les deux étant incluses dans l'évaluation de la douleur. Un élément clé de ces approches est la sensibilisation centrale, décrite pour la première fois il y a quatre décennies et encore mal définie en clinique.

Cet article d'opinion a pour objectif de définir et de discuter de l'application clinique de la sensibilisation centrale dans le traitement des douleurs musculosquelettiques.

Il est impératif que les cliniciens continuent de mettre à jour leur compréhension de la douleur.
bulb
Pour être un bon clinicien, nous devons garder un œil sur l'évolution de la compréhension de la douleur et ne pas s'embourber dans une voie clinique qui nous empêche de voir le besoin de se mettre à jour.

MÉTHODE

Les auteurs ont effectué une analyse ponctuelle de ce que l'on sait sur la sensibilisation centrale, avec des tableaux concis sur les changements physiologiques qui se produisent pendant une stimulation nociceptive prolongée et les options de tests sensoriels quantitatifs (voir tableau 1).

Image

Ils ont été francs sur les limites de certains de ces tests en clinique et leur incapacité à mesurer avec précision la sensibilisation centrale. Cet article établit une liste de références exceptionnelle pour ceux qui souhaitent étudier la physiologie de la douleur plus en détail.

RÉSULTATS

Les auteur·rice·s ont fait une liste comportant 4 points essentiels afin de s'assurer que le contenu important de leur article ne se perde pas lors du passage de la science à l'utilisation clinique, ou de la théorie à la pratique :

  1. «La sensibilisation centrale est un mécanisme physiologique réversible lié à une sensibilité accrue et des réponses à la douleur augmentées.»
  2. «La détection de la sensibilisation centrale chez l'homme est limitée jusqu'à ce que de meilleurs marqueurs soient disponibles.»
  3. «Le concept de sensibilisation centrale ne doit pas être confondu avec certaines présentations psychologiques.»
  4. «Restez ouvert d'esprit sur la sensibilisation centrale, car nos connaissances continuent d'évoluer.»

LIMITES

Il n'y a pas encore de consensus sur certains éléments clés de la définition et du traitement de la sensibilisation centrale. Un domaine qui sème particulièrement la discorde est celui d'une douleur qui pourrait être qualifiée ou non de réponse conditionnée (1). Il y a ceux qui affirment que la douleur ne peut pas changer une fois qu'elle devient chronique ; chercher à comprendre la physiologie d'application clinique (2). Ces deux concepts sont clés et montrent qu'il est important d'aborder les mécanismes centraux de la douleur ainsi que les entrées nociceptives périphériques.

Le manque de cohérence et de consensus autour de la douleur est en partie la raison pour laquelle des patients ont une compréhension complètement différente de la douleur et peuvent trouver le concept de sensibilisation centrale offensant. Bien qu'ils puissent tirer profit d'une éducation approfondie sur la signification de la douleur, ces conversations sont difficiles et individuelles, et nous avons beaucoup de travail devant nous pour nous assurer que les programmes et interventions de gestion de la douleur soient en adéquation avec la personne qui souffre (3).

IMPLICATIONS CLINIQUES

Les cliniciens veulent aider les patients à améliorer leur fonction et / ou à réduire leur douleur. Nous sommes désireux de suivre la recherche et sommes souvent impliqués aux niveaux local et national pour améliorer l'éducation chez nos collègues. Il est facile, comme l'indiquent les auteur·rice·s de cet article, de se laisser emporter par l'enthousiasme et de pousser l'application clinique au-delà des preuves.

Cet enthousiasme est important pour nos patients. Cela peut également nous conduire à nous éloigner des preuves. On peut citer comme exemple qu'expliquer la douleur à un patient est un moyen de diminuer sa douleur (4). Il se peut que dans la hâte de faire quelque chose pour soulager le poids de la douleur, nous allions trop loin dans une direction particulière. Pour être un bon clinicien, nous devons garder un œil sur l'évolution de la compréhension de la douleur et ne pas s'embourber dans une voie clinique qui nous empêche de voir le besoin de se mettre à jour. S'affranchir d'explications obsolètes et rester à jour peut être intimidant. Cela peut aussi être passionnant et encourageant et, comme le disent les auteur·rice·s, «la connaissance n'est jamais complète».

+RÉFÉRENCES

van Griensven H, Schmid A, Trendafilova T & Low M (2020) Central Sensitization in Musculoskeletal Pain: Lost in Translation?. Journal of Orthopaedic & Sports Physical Therapy, 50(11), 592-596.

RÉFÉRENCES CITÉES

  1. Quintner, J., 2020. PAIN CANNOT BE A CONDITIONED RESPONSE! – The Fibromyalgia Perplex. [online] Fmperplex.com. Available at: http://www.fmperplex.com/2019/01/24/pain-cannot-be-a-conditioned-response/ [Accessed 20 November 2020].
  2. Colquhoun, D., 2015. Placebo Effects Are Weak: Regression To The Mean Is The Main Reason Ineffective Treatments Appear To Work – DC's Improbable Science. [online] Dcscience.net. Available at: http://www.dcscience.net/2015/12/11/placebo-effects-are-weak-regression-to-the-mean-is-the-main-reason-ineffective-treatments-appear-to-work/ [Accessed 20 November 2020].
  3. Thompson, B., 2020. What To Do When One Size Does Not Fit All. [online] HealthSkills Blog. Available at: https://healthskills.wordpress.com/2020/09/07/what-to-do-when-one-size-does-not-fit-all/ [Accessed 21 November 2020].
  4. Traeger, A., Lee, H., Hübscher, M., Skinner, I., Moseley, G., Nicholas, M., Henschke, N., Refshauge, K., Blyth, F., Main, C., Hush, J., Lo, S. and McAuley, J., 2019. Effect of Intensive Patient Education vs Placebo Patient Education on Outcomes in Patients With Acute Low Back Pain. JAMA Neurology, 76(2), p.161.
En collaboration avec l'Agence EBP
Agence EBP Logo