Le modèle biopsychosocial en perte de sens : de fausses représentations à une modernisation énactive

Une analyse de Dr Sandy Hilton info

POINTS CLÉS

  1. Une approche BPS énactive nécessite que les cliniciens soient flexibles et à l'aise avec l'incertitude.
Tous les points clés disponibles seulement pour les membres

CONTEXTE ET OBJECTIFS

Le modèle biopsychosocial (BPSM) a été décrit dans la littérature clinique comme un cadre de pratique depuis qu'Engel l'a proposé pour la première fois en 1977 (1). Le sens a changé au fil du temps, devenant dans certains cas très biomédical avec peu d'attention donnée aux contributions sociales et psychologiques de la santé et de la maladie.

Les auteurs ont signalé que cela avait des effets négatifs sur la recherche et la pratique clinique. Ils ont présenté une variation "humaniste" du modèle qui était centrée sur la personne, et une variation "de causalité" qui était centré sur les contributions multifactorielles de la santé et de la maladie.

Afin de reconceptualiser et de moderniser le BPSM, les auteurs ont cherché à proposer une approche énactive combinant expérience, approches pratiques et orientés sur l'action, et la cognition.

Le modèle biopsychosocial a été décrit comme un cadre de pratique en 1977.
bulb
Le modèle BPS permet aux patients non seulement de se sentir écoutés, mais aussi de voir leurs traitements refléter leur lien avec l'environnement plus large en dehors du cabinet.

MÉTHODE

Cet article était une revue narrative critique du BSPM en termes de soins de santé et de douleur musculo-squelettique. La portée de l'analyse s'est limitée à l'introduction de la littérature de base sur l'énactivisme et a mis en évidence les

pour déverrouiller l'accès à cette analyse et 470 autres
En collaboration avec l'Agence EBP
Agence EBP Logo